Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
Population 2005 n°5/6
/fichier/s_rubrique/19788/picto.fr.population.2005.n5.6.jpg

Population 2005 n°5/6

2005

N° ISBN 2-7332-3066-2

20,00 €

Démographie des régions du monde : état et tendances

  • La démographie du monde arabe et du Moyen-Orient des années 1950 aux années 2000. Synthèse des changements et bilan statistique - Tabutin Dominique, Schoumaker Bruno
    Une version imprimable de cet article est disponible dans la boite "Téléchargement"
  • Articles
  • Écarts d’âge entre conjoints et pratique contraceptive en Afrique sub-saharienne - Barbieri Magali, Hertrich Véronique
  • La sous-mortalité des immigrés adultes en Belgique : une réalité attestée par les recensements et les registres - Deboosere Patrick, Gadeyne Sylvie
  • Le lieu d’enterrement des personnes nées hors de France - Attias-Donfut Claudine, Wolff François-Charles

Bibliographie critique coordonnée par F. Cahen, L. Kesztenbaum, C. Munno

  • Histoire des populations et histoire des savoirs démographiques
  • Analyses de : E. Brian, J.-N. Biraben, F. Cahen, M. Jaisson, K. Kateb, L. Kesztenbaum, C. Munno, P. Schor, J. Véron
  • Histoire humaine et comparée du climat - E. Le Roy Ladurie
  • The Measure of Multitude. Population in Medieval Thought - P. Biller
  • The Rapid Growth of Human Populations 1750-2000 - W. Stanton
  • The History of Human Populations - P. M. G. Harris
  • Sang impur. Autour de la « race » - M. Prum
  • Étude critique sur la formation de la doctrine des races au XVIIIe siècle et son expansion au XIXe siècle - T. Simar
  • The Demography of African Americans : 1930-1990 - S. H. Preston et al.
  • The History of the European Family - D. I. Kertzer, M. Barbagli
  • L’islam en Europe : histoire, échanges, conflits - J. Goody
  • Life under Pressure. Mortality and Living Standards in Europe and Asia - Bengtsson, Tommy, Campbell, Cameron & Lee et al.
  • Individus et familles : Les dynamiques d’une société rurale - M. Neven
  • Regards croisés sur la protection sociale de la vieillesse - F. Cribier, E. Feller
  • The Decline of Life. Old Age in eighteenth-century England - S. Ottaway
  • La condition fœtale. Une sociologie de l’engendrement et de l’avortement - L. Boltanski
  • Femmes, Familles, Filiations. Société et histoire Mission pour la place des femmes au CNRS -Les Femmes dans l’histoire du CNRS - M. Bernos, M. Bitton (éds)
  • La dynamique démographique et la transition de la fécondité dans le bassin industriel de la Région de Charleroi de 1831 à 1910 - T. Eggerickx

 

La démographie du monde arabe et du Moyen-Orient des années 1950 aux années 2000. Synthèse des changements et bilan statistique
Tabutin Dominique, Schoumaker Bruno

Consacrée à l’Afrique du Nord, à la péninsule Arabique et au Moyen-Orient (20 pays, 420 millions d’habitants), cette chronique propose à la fois une synthèse des grands changements sociodémographiques et sanitaires depuis les années 1950 et un bilan statistique rassemblant les données récentes les plus fiables sur chaque pays. Y sont notamment examinés les effectifs et les structures de la population, la fécondité et ses variables intermédiaires, la nuptialité, la mortalité, la santé des enfants, les migrations et déplacements de population, l’urbanisation et l’accès à l’éducation. Si les transitions sociodémographiques et sanitaires de la région ont démarré plus tardivement qu’ailleurs, elles y ont été dans l’ensemble assez rapides. La grande majorité des pays sont déjà entrés dans un système de reproduction associant une mortalité assez faible, une fécondité de plus en plus contrôlée et un mariage tardif. Les changements sont radicaux dans les trois pays du Maghreb ou encore en Iran ; ils sont plus lents en Arabie saoudite ou en Égypte, et certains pays, comme le Yémen, restent à la marge de ces changements. Cette diversification des systèmes démographiques nationaux s’accompagne de grandes inégalités sociales ou géographiques à l’intérieur même des pays. Les migrations internationales constituent également un phénomène majeur de l’histoire récente de cette partie du monde. Les migrations vers les pays du Golfe et vers Israël ainsi que l’émigration vers l’Europe en sont les points saillants. L’urbanisation se poursuit, à des rythmes toutefois très variables selon les pays. En dépit de progrès importants dans la région, l’accès à l’éducation et l’analphabétisme demeurent des problèmes dans de nombreux pays.

Article en version intégrale dans la boite "téléchargement"

Écarts d’âge entre conjoints et pratique contraceptive en Afrique sub-saharienne
Barbieri Magali, Hertrich Véronique

L’Afrique sub-saharienne connaît les niveaux de fécondité les plus élevés au monde. Elle détient également le record en matière d’écart d’âges entre conjoints, un indicateur de distance conjugale et d’inégalité entre les sexes. Cet article discute la relation entre ces deux phénomènes, écart d’âge entre conjoints et comportement de reproduction sont-ils liés ? La relation est-elle associée à l’appartenance socio-économique des individus ? Varie-t-elle selon le degré d’avancement de la transition de la fécondité et le modèle d’appariement conjugal dominant dans la région ? Les données utilisées sont celles d’un corpus d’enquêtes démographiques et de santé récentes réalisées dans dix-huit pays d’Afrique sub-saharienne continentale. Des régressions logistiques sont mises en œuvre pour estimer la relation statistique entre pratique contraceptive et écarts d’âge entre les conjoints en tenant compte des caractéristiques socio-économiques individuelles ainsi que de variables contextuelles. Le résultat principal est qu’une forte inégalité d’âge entre les conjoints constitue un frein à la pratique contraceptive, probablement parce qu’elle crée des conditions défavorables à la fois à une prise de décision individuelle de la part des femmes, en position de cadettes, et à l’élaboration de projets conjugaux entre des conjoints appartenant à des générations éloignées. D’autres résultats mettent en évidence l’effet du contexte sur cette relation.

La sous-mortalité des immigrés adultes en Belgique :une réalité attestée par les recensements et les registres
Debooser Patrick, Gadeyne Sylvie

Des études conduites dans plusieurs pays ont montré que les populations immigrées adultes tendent à avoir une mortalité plus faible que la population du pays d’accueil, malgré une situation socioéconomique défavorisée. Les hypothèses les plus fréquemment avancées pour expliquer ce paradoxe sont l’existence d’effets de sélection, les différences de régime alimentaire et les facteurs culturels ou relevant du mode de vie.
La Belgique permet d’examiner ces explications grâce à la présence d’importantes communautés d’immigrés et à l’existence d’un registre national de population. La présente analyse compare le modèle de mortalité par cause des Belges de naissance à ceux des communautés les plus nombreuses (Italiens, Espagnols, Marocains et Turcs) et des immigrés des pays frontaliers ayant un mode de vie et un régime alimentaire similaires à ceux de la population belge.
L’analyse des modèles de mortalité des immigrés de différentes origines et des Belges de naissance s’appuie sur des techniques de décomposition et des modèles de régression. Les raisons du paradoxe paraissent multiples, résultant à la fois des différences de mode de vie, de régime alimentaire et des infrastructures de santé du pays d’accueil.

Le lieu d’enterrement des personnes nées hors de France
Attias-Donfut Claudine, Wolff François-Charles

La question des préférences relatives au lieu d’enterrement des immigrés en France et de leurs déterminants est traitée à partir des résultats d’une enquête nationale sur le passage à la retraite des immigrés vivant en France (enquête PRI) réalisée en 2003. Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon aléatoire tiré du recensement de la population comprenant 6 278 personnes âgées de 45 à 70 ans nées hors de France, d’origine étrangère. Trois profils se dégagent : ceux qui souhaitent une inhumation en France, ceux qui préfèrent être enterrés au pays d’origine et ceux qui n’expriment pas de préférence, qu’ils soient indifférents ou indécis. L’examen de ces résultats met en évidence une plus forte préférence pour l’inhumation au pays d’origine parmi les personnes originaires d’Afrique et les musulmans, tout en montrant la complexité des motivations à ce propos.