Khaoula Ben Messaoud

Doctorante
khaoula.ben-messaoud@inserm.fr
Secrétariat : Marie-Laure Trudel 33(0) 1 56 06 22 82

Domaine(s) de recherche

Domaine: Santé Publique/ Santé reproductive/ épidémiologie
Directrice de thèse: Élise de La Rochebrochard


Sujet de thèse: Épidémiologie des traitements de l’infécondité par stimulation hormonale explorés avec les données de l’assurance maladie dans la cohorte Constances et l’échantillon Généraliste des Bénéficiaires


Résumé: Les techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) occupent la scène scientifique et politique. Mais qui a conscience qu’ils ne sont que la partie émergée des traitements de l’infécondité ? Les stimulations hormonales constituent le premier traitement de l’infécondité, mais malgré ce rôle majeur, ce traitement reste complètement méconnu du fait de l’absence de sources pour l’étudier. Aujourd’hui, en France comme ailleurs, nous ne connaissons pratiquement rien sur le premier traitement de l’infécondité. Grâce aux données uniques de l’assurance maladie française qui deviennent accessibles à travers de larges infrastructures de recherche, en particulier la cohorte Constances et l’échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB), l’objectif de cette thèse sera d’explorer les enjeux de santé publique des stimulations hormonales dans une approche socio-épidémiologique. Des mesures épidémiologiques descriptives seront faites et l’impact de facteurs socioéconomiques, territoriaux et individuels sera évalué, d’une part sur l’accès au traitement et d’autre part sur les issues du traitement.

Établissement: Université Paris-Sud

Activités d’enseignement, autres fonctions, titres

Moniteur d'enseignement supérieur en épidémiologie,Master Santé publique, université Paris-Sud