Juliette Congy

Doctorante
juliette.congy@ined.fr 0156062000
Secrétariat : Marie-Laure Trudel 33(0) 1 56 06 22 82

Domaine(s) de recherche

Domaine : Santé Publique / Epidémiologie
Directrice de thèse : Elise de La Rochebrochard
Titre de la thèse : Implants, stérilets (DIU) : vers de nouvelles pratiques contraceptives après la crise des pilules ? Enjeux de santé publique analysés à partir des données de l’assurance maladie.

A l’aide des données de l’assurance maladie accessibles via le Système National des Données de Santé (SNDS), l’objectif est d’explorer le recours aux contraceptifs de longue durée (LARC) et les facteurs individuels et contextuels associés à ce recours.
Nous faisons l’hypothèse de travail que les scandales autour des contraceptifs hormonaux pourraient avoir conduit d’une logique par type de contraceptif vers une logique nouvelle marquée par l’opposition aux contraceptifs hormonaux qui, au-delà de la pilule, s’étendrait également aux LARC hormonaux. Cette hypothèse de travail sera testée à travers trois axes de recherche.
Le premier axe de recherche visera à explorer l’évolution du recours aux LARC dans le temps depuis 2006. Les évolutions temporelles seront mises en regard des dates des différents « scandales médiatiques » (la « crise des pilules » - 2012-2013, l’article de LCI titré « une bombe dans l’utérus » concernant le DIU hormonal – juin 2017, sortie du livre « J’arrête la pilule » - septembre 2017). Le deuxième axe d’étude concernera les caractéristiques individuelles des femmes utilisant les LARC. Nous nous intéresserons aux profils de femmes qui utilisent chacun des contraceptifs longue durée : leurs caractéristiques sociodémographiques mais aussi leur niveau d’adhérence au système de soins et leur biographie reproductive. Le troisième axe d’étude concernera les caractéristiques du contexte géographique du recours aux LARC. L’étude s’appuiera en particulier sur les indicateurs d’accessibilité potentielle localisée (APL) portant sur les généralistes, les gynécologues, les sages-femmes et les pharmaciens.

En savoir plus sur ses recherches

Santé et droits sexuels et reproductifs