Yolinliztli Pérez-Hernandez

Doctorante
yolinliztli.perez-hernandez@ined.fr
Secrétariat : Marie-Laure Trudel 33(0) 1 56 06 22 82

Domaine(s) de recherche

Domaine : santé publique / santé et droits sexuels et reproductifs / sujet de thèse : étude socio-anthropologique sur le recours à l’autoconservation ovocytaire en France
Directrice de thèse : Virginie Rozee

Résumé de sujet de thèse :
Cette étude socio-anthropologie porte sur l’« autoconservation ovocytaire », une nouvelle pratique biomédicale consistant à congeler ses propres ovocytes pour une utilisation ultérieure. La recherche
vise à documenter, analyser et mettre en comparaison les expériences des femmes qui recourent à la vitrification (congélation ultrarapide) ovocytaire pour raisons dites sociétales (lorsque la femme
n’a pas de projet de maternité immédiat), pour raisons dites médicales (lorsque la femme a une maladie ou un traitement médical qui met en danger sa fertilité) et dans le cadre d’un don (pratique ici
nommée « don partagé »). Étudier les trois cas nous permet de comparer leurs trajectoires de vie, leurs attentes par rapport au projet maternel et familial et leurs représentations des ovocytes,
ainsi que leurs expériences vis-à-vis des normes juridiques, des démarches administratives, des discours et des pratiques des médecins. L’enquête cible aussi la documentation et l’analyse des
discours et des pratiques des médecins, des biologistes et des techniciens par rapport à la technique et ses usages.