Elizabeth Wilkins

Doctorante
elizabeth.wilkins@ined.fr
Secrétariat : Sorya Le Forestier +33(0)1 56 06 20 09

Domaine(s) de recherche

Titre: Les effets de la garde des
enfants par les grands-parents sur la fécondité des
parents et l’activité professionnelle des grands-
parents dans differents contextes institutionnels

Directeurs de thèse: Laurent
Toulemon (INED), Nathalie Le Bouteillec (Université
de Picardie Jules Verne / INED), Stuart Gietel-
Basten (The Hong Kong University of Science and
Technology).

Je suis doctorante en démographie basée à l'INED
ainsi qu’à l'Université de Picardie Jules Verne. Mes
recherches portent sur l'analyse comparative de la
garde d'enfants par les grands-parents en utilisant
les données du:
Generations and
Gender Survey (GGS)
.

Plus précisément, j'analyse: (1) les modèles et les
déterminants de la garde d'enfants par les grands-
parents, (2) l'impact de la garde d'enfants par les
grands-parents sur les intentions et le comportement
de fécondité des parents, et (3) l'impact de l'offre
de garde d'enfants par les grands-parents sur
l'activité professionnelle des grands-parents.
J'analyse comment ces relations se comparent dans
différents contextes institutionnels en Europe et
Asie de l’est.

En outre, je participe à la mise en œuvre de
l'enquête pilote française 2020 GGS, ainsi qu'à
l'extension du Generations and Gender Programme
(GGP) à l'Asie.

Avant de commencer mon doctorat, j'ai travaillé
comme consultante pour le Fonds des Nations Unies
pour la population (Fnuap) à New York, où j'ai mené
des recherches sur le vieillissement de la
population et la faible fécondité, et aidé
les États membres à élaborer des politiques
démographiques dans le contexte du vieillissement de
la population et de la faible fécondité, et
notamment la première politique démographique pour
Maurice. Avant cela, j'ai travaillé comme
chercheuse en prévention des maladies non
transmissibles (MNT) à l'université d'Oxford.

Je suis titulaire d'une licence en sciences humaines
de l'université d'Oxford et d'un master en
population et développement de la London School of
Economics and Political Science.