Démographie et société en Chine

La Chine a connu une transition démographique rapide impulsée en partie par les politiques de population mises en œuvre à partir des années 1950. Le pays se caractérise aujourd’hui par une fécondité très basse et par une mortalité en recul, à l’origine d’un renversement de la pyramide des âges de la population. Dans le contexte actuel de transition économique, les évolutions démographiques entraînent des transformations sociales importantes, du fait notamment du développement des familles de taille restreinte, du vieillissement et de la masculinisation démographique. Les évolutions démographiques et sociales ne sont toutefois pas uniformes d’un bout à l’autre du pays. Certains groupes de population, notamment parmi les minorités ethniques, viennent en effet nuancer le schéma général de la transition chinoise. Ce projet analyse les évolutions démographiques et sociales de la population chinoise, en Chine et hors de Chine, dans un contexte de transition socio-économique et d’inégalités croissantes.

Ce projet est consacré au suivi des transformations démographiques et socioéconomiques de la population chinoise, en Chine et hors de Chine, dans un contexte de transition socioéconomique et d’inégalités croissantes.

Axe 1 : Conjoncture démographique et conditions de vie en Chine. Un suivi régulier, national et par province, des phénomènes démographiques (natalité, fécondité, mortalité, nuptialité) et de la dynamique de la population (croissance, taille et structure des ménages, vieillissement, etc.) est effectué au fur et à mesure de la mise à disposition des données. Une veille est assurée sur l’évolution du programme de contrôle des naissances (discours, objectifs politiques, mesures administratives, adhésion de la part de la population). Une attention particulière est accordée aux évolutions sociales et économiques pour étayer l’analyse de la conjoncture démographique, notamment pour expliquer les disparités provinciales. Cet axe de projet porte un intérêt particulier aux transformations récentes dans la situation des enfants et des personnes âgées (conditions de vie, solidarités intergénérationnelles, modes de prise en charge, etc.) dans un contexte de transition démographique, sociale et économique particulièrement rapide. Sont notamment analysées les solutions apportées par la Chine aux bouleversements de la structure par âge de sa population, alors même qu’elle n’a pas encore accédé au rang de pays à hauts revenus et que son économie n’est pas encore totalement développée. Les conséquences des disparités sociales et économiques sur le devenir des enfants et des jeunes (pauvreté, accès à l’éducation et à la santé, conditions du passage à l’âge adulte) sont également analysées. Axe 2 : Relations de genre et déséquilibre numérique entre les sexes. La démographie considère le sexe comme une de ses variables de base et décrit des différences entre hommes et femmes dans de nombreux aspects de la vie humaine. Elle prend également en compte, dans ses analyses des faits sociaux, les rapports socialement construits entre hommes et femmes et les relations de pouvoir qu’ils sont à même d’impliquer. Dans les sociétés en transition, comme en Chine par exemple, les transformations sociales et économiques en œuvre, souvent rapides et brutales, conduisent à une reconfiguration des rapports de pouvoir entre différentes catégories de population, avec parfois d’importantes répercussions sur les individus. Les relations entre les sexes, en particulier, sont mises à l’épreuve, la manière dont elles évoluent témoignant dès lors de la capacité des individus et des familles à s’adapter aux nouvelles opportunités, mais aussi aux nouvelles contraintes, imposées par ces transitions. Ce volet de projet est consacré à l’étude du statut des femmes et des rapports sociaux de sexe dans la société chinoise en transition, tant du point de vue démographique que socioéconomique. Il s’appuie également sur les données d'une enquête menée dans le cadre du projet DefiChine pour étudier différents aspects de la vie des hommes célibataires en Chine, où le mariage reste la norme mais où les femmes sont moins nombreuses que les hommes sur le marché des unions et de l’hétérosexualité. Axe 3 : Minorités ethniques en Chine : démographie, histoire et politique. La Chine recense 55 minorités ethniques qui totalisent 112 millions de personnes, dont huit groupes comptant chacun au moins cinq millions de personnes. Un suivi démographique de ces populations est assuré, en mettant l’accent sur la croissance démographique différentielle, les différences de fécondité et de mortalité, les caractéristiques socioéconomiques et les conditions de vie en comparaison du groupe han (majoritaire à plus de 90%). Sont également développés les aspects historiques et politiques de la problématique minoritaire en Chine : formation et composition du peuplement, évolution du discours politique face aux minorités, déplacements autoritaires de population à des fins hégémoniques et d’assimilation, notamment concernant les groupes musulmans.

L’analyse de la conjoncture démographique et des conditions de vie se fonde sur différentes sources de données et d’information : recensements, enquêtes démographiques, littérature scientifique en langue chinoise, analyse de la presse chinoise.

Participants