Démographie et écologie : théories, modèles, expériences

Ce projet a pour but l’analyse des interactions entre population, environnement et développement à différentes échelles spatiales et dans divers contextes. Un accent particulier est mis sur la démographie des catastrophes naturelles.

Ce projet mêle approche théorique et analyse de cas particuliers afin de mieux comprendre les dynamiques en jeu.

- Le premier objectif est d’établir une synthèse des travaux et résultats actuellement disponibles sur la thématique « population, environnement et développement ».
- Le second objectif est d’analyser les conséquences démographiques des catastrophes
- le troisième est d’interroger les interactions entre politiques publiques, peuplement et environnement naturelles et technologiques.

Les investigations se poursuivent dans le cadre de l'axe consacré à l'état de l'art. Il s'agit de décrire au mieux le système "population, environnement, développement"
Des enquêtes qualitatives seront conduites pour approfondir la démographie des catastrophes, notamment en Inde, à Bhopal (catastrophe industrielle) et en Orissa (catastrophe naturelles). Un accent particulier est mis sur la mémoire des catastrophes. Ce travail est effectué principalement en collaboration avec Aswini K. Nanda.
Des enquêtes qualitatives et l’analyse de sources secondaires (cartes, données de recensement, données de cadastre) permettent d’analyser la densification rapide du peuplement et les changements dans la répartition spatiale de la population avec une profondeur historique, en fonction des politiques foncières et environnementales en vigueur au fil du temps. Le morcellement des parcelles va de paire avec l’apparition de nouveaux usages et usagers de la terre. Ces recompositions du peuplement, plus spécifiquement étudiées dans le cas de l’Ouganda, en collaboration avec Claire Médard, Gideon Rutaremwa et Fredrick Kisekka Ntale, ont des implications sociales, économiques et politiques importantes.

Participants