Le Sida va-t-il faire disparaître la population de l’Afrique ?

Même si le Sida a augmenté le taux de mortalité en Afrique, il y a chaque année sur ce continent encore nettement plus de naissances que de décès et les démographes n’envisagent pas que la tendance s’inverse. Les Africains sont actuellement 1,3 milliard. Les projections réalisées en 2019 par l’ONU sont de 2,5 milliards d’habitants en Afrique en 2050. Des pays pourraient voir leur population diminuer temporairement comme l’Afrique du Sud, non seulement en raison de l’épidémie de Sida, mais aussi en raison de la diminution de la fécondité (une femme y a moins de trois enfants en moyenne contre cinq dans l’ensemble du continent africain). Ont également été très touchés les autres pays de l’Afrique australe comme le Zimbabwe, dont la croissance de la population est fortement ralentie.