De la famille à l’entourage

L’enquête Biographies et entourage : un bilan 10 ans après

 

L’Ined publie l’ouvrage « De la famille à l’entourage » qui rassemble un ensemble de travaux présentés ou publiés à partir des données de l’enquête Biographies et entourage réalisée en 2001, auprès d’un échantillon représentatif de près de 3 000 Franciliens nés entre 1930 et 1950, offrant une analyse des trajectoires familiales, résidentielles et professionnelles des femmes et hommes du XXe siècle, resitués dans le temps long des générations et dans le contexte historique dans lequel elles se sont déroulées.

 

 

Une approche innovante du réseau familial et de son territoire

Décrire la réalité de l’entourage

Avec les séparations, les recompositions familiales, le territoire de la famille ne se limite plus au logement. La famille plurielle évolue dès lors dans un espace à géographie variable qu’il importe de saisir pour mieux comprendre la dynamique des liens d’affinité tissés au cours du temps. Le premier apport de l’enquête Biographies et entourage a consisté à identifier, mesurer et décrire de façon empirique l’entourage des individus. Loin de se limiter à la famille restreinte, l’univers familial et électif recouvre une réalité plus complexe dont on peut faire varier les contours, se limitant aux liens familiaux ou l’étendant aux proches. Il décrit une proximité affective et résidentielle révélant un réseau d’entraide plus ou moins fort, sollicité ou pas, voire évité ou retrouvé selon les événements qui affectent ses membres.

Étudier la mobilité résidentielle et le territoire des familles

L’enquête a également permis de décrire la révolution urbaine qu’a connue la France au cours des cinquante dernières années et en particulier la Région Île-de-France transformée par de profonds changements urbains avec la rénovation de la capitale, la densification des banlieues et le phénomène de périurbanisation. L’histoire résidentielle des générations 1930-1950 est particulière parce qu’elle se situe à la charnière de deux mondes : la société rurale du début du XXè siècle qu’ils ont connue enfants, et la société hypermoderne du XXIè siècle à laquelle ils ont contribué. Dans ce contexte de profondes mutations, l’enquête a pu apporter des éléments nouveaux sur l’enracinement des Franciliens et les mécanismes d’ancrage des migrants, qu’ils soient de nature familiale ou professionnelle. Mais, qu’il s’agisse de mobilité, d’ancrage, de projets de retraite, elle révèle aussi le rôle fondamental de l’entourage sur ces processus.

Des objectifs méthodologiques ambitieux

Le passage d’une collecte de biographies individuelles à celle de biographies d’entourage a nécessité de combiner la souplesse de l’entretien qualitatif à la rigueur du calibrage quantitatif. Il fallait donc systématiser la reconstitution du réseau de relations des enquêtés dans le temps et calibrer au sein d’un questionnaire quantitatif, le récit de vie, plus habituellement recueilli par entretien qualitatif. Le recueil des biographies interactives des membres de l’entourage d’un individu tout au long de l’existence a permis d’explorer plusieurs méthodes d’analyse des trajectoires (dont l’Optimal matching), de construire des typologies d’espace de vie, d’explorer les carrières professionnelles. Pour la première fois, les échanges entre les différents membres de l’entourage d’un individu et notamment, la solidarité entre les générations ou les transmissions sociales, ont pu être analysés de manière longitudinale, qu’il s’agisse des facteurs déterminants de continuité, de déclassement ou encore des contextes d’opportunités.
L’enquête a enfin permis d’aborder un nouveau champ avec l’analyse des variables de perception concernant l’ensemble de la trajectoire. La confrontation des éléments factuels des différents parcours recueillis avec le sens que les individus confèrent au déroulement de leur vie s’avère riche d’enseignements pour l’interprétation des tournants et des ruptures biographiques. Cet ouvrage est donc l’occasion de présenter différentes pistes d’analyse prometteuses et constitue un outil de travail pour les chercheurs désirant réaliser des enquêtes biographiques et développer de nouvelles recherches en sciences sociales.