La mortalité baisse depuis 1950, mais pour qui ?

La mortalité a baissé fortement au XXe siècle dans les pays occidentaux, mais pas de manière régulière, ni continue. Les démographes cherchent à connaître les grands facteurs qui expliquent ces baisses et leurs interruptions, en distinguant notamment entre ceux que l’on appelle les facteurs de « période » et de « cohorte », liés aux différences entre générations successives. La similitude des évolutions de la mortalité masculine depuis 1950 est frappante entre la trentaine de pays étudiés, appartenant à plusieurs continents  : un changement de tendance majeur intervient vers la fin des années 1960 ou le début des années 1970. Cette rupture, qui marque la reprise ou l’accélération de la baisse de la mortalité à tous les âges au-delà de 40 ans, survient par exemple dès 1968 aux États-Unis et en Suisse, 1971 en Espagne ou en Islande, 1974 en France et Nouvelle Zélande. La mortalité reprend cependant sa baisse plus tardivement en Irlande (1985), notamment, tandis que la plupart des pays de l’ex-URSS sont restés en marge de ces progrès.

L’évolution n’est pas du tout la même pour les hommes et les femmes, ces dernières ayant connu une baisse de mortalité continue et régulière depuis 1950, presque sans phases de stagnation.  Au contraire, autour de l’année 1970 la mortalité masculine due aux maladies cardiovasculaires, nettement plus élevée que celle des femmes, recule fortement dans la plupart des pays occidentaux. La meilleure connaissance médicale de ces pathologies a eu deux conséquences : les mesures préventives et les traitements qui apparaissent à cette période permettent de les éviter ou de réduire leur caractère fatal. Les campagnes sur les risques du tabagisme ont fait évoluer les comportements masculins. C’est pour les cancers liés au tabagisme que la différence entre femmes et hommes est la plus forte, car les femmes se sont mises à fumer plus tardivement et elles n’ont pas jusqu’ici, contrairement aux hommes, modéré substantiellement leur consommation de tabac.

Source : Nadine Ouellette, Magali Barbieri, Wilmoth John R., “Period-based mortality change: Turning points in trends since 1950”, Population and Development Review, vol. 40, n°1, 2014

Mise en ligne : janvier 2017.