Le vieillissement en Europe…

La géographie du vieillissement de l’Europe a changé, et va continuer à changer. Du lendemain de la seconde guerre mondiale jusque dans les années 1980, l’Europe de l’Ouest avait la population la plus âgée d’Europe. Aujourd’hui, elle a été rejointe par l’Europe du Sud, les deux zones comptant environ 16 % de personnes âgées de 65 ans et plus. Dans trente ans, quasiment toutes les grandes régions européennes auront la même proportion de personnes âgées, de l’ordre de 26 % ; seule l’Europe du Sud sera un peu plus vieillie (27 %).

En 2008 :

  • Seuls 6 pays (Irlande, Islande, Moldavie, Macédoine, Slovaquie, Chypre) comptent moins de 12,5 % de 65 ans et plus.
  • Quasiment tous les autres pays ont dépassé le seuil de 14 %, la moitié des pays se situant désormais au-dessus de 16,2 %.
  • Avec 20,1 % de personnes âgées de 65 ans et plus, l’Allemagne occupe la tête du classement avec l’Italie (20 %).

Une accélération du vieillissement prévue à partir de 2040 :

  • La part des 65 ans et plus dans la population dépassera 20 % dans tous les pays sauf en Irlande (19,4 %), et dans la moitié d’entre eux elle sera supérieure à 25,7 %.
  • Durant la période 2008-2040, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus pourrait être multipliée par plus de 1,5 dans 26 pays (sur 29), Malte, la Pologne et la Slovaquie connaissant même un doublement de cette proportion.
  • Avec environ 31 % de personnes âgées de plus de 65 ans, l’Italie et l’Allemagne resteraient toujours en tête, suivies par la Slovénie (29 %), la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Autriche (environ 28 %).
  • À l’autre extrémité de l’échelle se trouverait des pays majoritairement situés en Europe septentrionale -l’Irlande (19,4 %), le Luxembourg (22,2 %), le Royaume-Uni (22,5 %) et la Norvège (23,8 %) - ainsi que Chypre (20 %)