Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19356/cl_condorcet_tableau_historiques_9782733210291.jpg

Tableau historique des progrès de l’esprit humain

Collection : Classiques de l’Économie
et de la Population

2004, 1332 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-1029-1

59,00 € Acheter
Avant-propos.
Illustrations.
Introduction générale
Note sur l’établissement des textes

Tableau historique des progrès de l’être humain.
I. – Manuscrits antérieurs à la Révolution

I. Projet de 1772
II. Projet des années 1780
III. Textes isolés des années 1770 et 1780 relatifs à l’histoire

II. – Esquisse ou Prospectus (1793-1794)

I. Prospectus d’un tableau historique des progrès de l’esprit
humain (1793)
II. Éléments complémentaires liés au Prospectus

III. – Les éléments du tableau historique (1793-1794)

I. Éléments de la Première époque
II. Élément de la Deuxième époque
III. Éléments de la Troisième époque
IV. Éléments de la Quatrième époque
V. Élément de la Cinquième époque
VI. Élément de la Huitième époque
VII. Éléments de la Dixième époque
VIII. Le « Dossier » de Condorcet


Annexes.
Bibliographie.
Index des noms de personnes
mentionnées par Condorcet.
Table des matièresAvant-propos.
– Illustrations.
– Introduction générale
_ Note sur l’établissement des textes
Voici la première édition du Tableau historique des progrès de l’esprit humain, grand œuvre du mathématicien, philosophe et révolutionnaire Condorcet, auquel il a travaillé plus de vingt ans, depuis ses années de jeune savant à l’Académie royale des sciences, et jusqu’à celles de sa proscription politique sous la Terreur. Le Prospectus en est célèbre: l’Esquisse d’un tableau historique…, réédité plus de vingt fois en France depuis l’an III, l’ouvrage le plus connu et certainement le plus lu de Condorcet, qui a nourri une très grande part des deux siècles de réflexions ultérieures sur l’histoire de sciences et celle des progrès que pouvait en espérer l’espèce humaine. C’est l’ensemble des textes écrit par Condorcet en vue du vaste ouvrage, des projets initiaux des années 1770 et 1780 aux fragments qui devaient former l’ample perspective restée inachevée, écrits quant à eux en 1793 et 1794, en passant par une édition critique de l’Esquisse, établie au plus près des manuscrits, qui forme ici un volume de plus de 1300 pages.
On sait que Malthus, quelques années après la parution de l’Esquisse, a conçu son Essai sur le principe de population en tant qu’il influe sur le progrès futur de la société pour contrer les thèses résumées par Condorcet. Dans cette querelle, les savoirs qu’on qualifiera bientôt de démographiques, ceux des sciences sociales, connaîtront une impulsion décisive. Aujourd’hui ce que nous pouvons connaître de la philosophie de l’histoire chez l’héritier des Lumières est radicalement changé. Restitué au miroir des renouvellements considérables de l’histoire des sciences et de la France des Lumières accomplis depuis une vingtaine d’années, situé rigoureusement sans ses contextes savants, intellectuels et politiques, le Tableau n’est plus ce credo aveuglément progressiste qu’on a lu dans l’Esquisse, tant on était dépendant d’un exposé résumé et de ses commentaires des XIXe et XXe siècles, mais une subtile réflexion sur les conditions favorables ou défavorables à l’amélioration de la condition humaine, et sur les limites de la connaissance de ses futurs possibles tel qu’on peut raisonnablement les conjecturer.

L’édition est le résultat d’une dizaine d’années de travaux conduits par un groupe de chercheurs et d’enseignants qui ont contribué aux renouvellements historiographiques des deux dernières décennies


Du même auteur

Sur le même thème