Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/25515/doc_travail_2016_227_sortie.de.placement_autonomie.des.jeunes.place.s.jpg

Comment les jeunes placés à l’âge de 17 ans préparent-ils leur avenir ?

Documents de travail

227, 2016, 9 pages

Site Elap

Parce qu’ils vivaient dans des conditions matérielles très difficiles, qu’ils ont été victimes de violences familiales ou que leur(s) parent(s) ne sont pas en mesure d’assurer leur éducation, 138 000 enfants ou adolescents font l’objet d’une mesure de placement par la protection de l’enfance (Oned, 2015), soit 1,6 % des mineurs. Ce placement fait suite à une décision du juge des enfants ou de l’aide sociale à l’enfance (ASE) au titre de l’enfance en danger. Au fil des âges, cette proportion augmente continuellement passant de 0,25% durant la première année de vie à plus de 2% à 17 ans. Pour certains enfants, le placement est de courte durée, le temps de résoudre des difficultés familiales ; pour d’autres, il peut se prolonger jusqu’à la majorité, voire se poursuivre jusqu’au 21ème anniversaire, sous la forme d’un contrat jeune majeur.

Du même auteur