Mobilité internationale

Séjourner à l’étranger pendant la thèse

L’Ined soutient la mobilité internationale des doctorants  à travers un programme financé par iPOPs dont l’objectif est de donner l’opportunité aux jeunes chercheurs de séjourner à l’étranger dans le cadre de leur projet de thèse.

Le programme de mobilité finance des séjours de recherche de 15 jours à 3 mois, dans un laboratoire d’accueil étranger, en Europe ou hors Europe. Ces séjours peuvent donner lieu à la mise en place de terrains d’enquêtes, de séjours en archives ou d’accueil auprès d’une équipe. Ils servent également à approfondir un aspect de la thèse dans le cadre de travaux comparés ou portant sur le pays de séjour, et à préparer les projets d’après thèse des jeunes chercheurs.

Voir le dossier 2016

Se former à l’étranger en début de thèse

Un partenariat entre l’Ined et l’École Doctorale Européenne de Démographie (European Doctoral School of Demography - EDSD) permet aux étudiants titulaires d’un M2 de suivre une année de formation en sciences de la population dans un des établissements du réseau de l’EDSD.

L’EDSD a été créée en 2005 par un consortium réunissant l’European Association for Population Studies (EAPS), l’Ined, le MPIDR (Allemagne) le NIDI (Pays Bas), les universités de Groningen, Helsinki, Lund, Rome, Rostock et le Vienna Institute of Demography (VID). L’école s’adresse aux étudiants titulaires d’un Master 2 et, de préférence, inscrits en première année d’études doctorales, sans condition de nationalité. Elle leur permet de recevoir l’enseignement de chercheurs qui figurent parmi les meilleurs spécialistes internationaux des sujets traités.

En savoir + sur l’EDSD

En savoir plus