Lire ce numéroS'abonner en ligneSurpoids, normes et jugements en matière de poids : comparaisons européennes

couverture_publication

Thibaut de Saint Pol

Population et Sociétés

N°455, avril 2009, 1,50 €. n° ISSN 0184 77 83

Le développement de l'obésité est un enjeu de santé publique dans beaucoup de pays développés. Une plus grande attention étant désormais portée à la corpulence, quel est le regard des individus sur leur poids ? Est-il le même pour les hommes et les femmes ? Change-t-il d'un pays européen à l'autre ? Après nous avoir rappelé les variations de la corpulence moyenne entre pays, Thibaut de Saint Pol analyse le rapport que les Européennes et les Européens entretiennent avec leur poids

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre

Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

Si la corpulence moyenne, mesurée par l'indice de masse corporelle (IMC), est de 23,2 pour les Françaises et de 26,2 pour les femmes britanniques, le poids idéal qu'elles déclarent se situe plus bas, et correspond à l'indice 19,5 en France et 20,7 au Royaume-Uni. Le sous-poids est particulièrement valorisé chez les Françaises par rapport aux autres Européennes. Les femmes sont de façon générale en Europe moins satisfaites de leur poids que les hommes, pour qui c'est le sous-poids qui peut poser problème. En France, l'indice de masse corporelle idéal pour les hommes est de 22,0 (à cette corpulence, ils sont aussi nombreux à trouver leur poids excessif qu'à le trouver insuffisant), alors qu'il est plus élevé chez les Britanniques (22,5), les Danois (22,8) et surtout les Grecs (23,4).
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

  • Les femmes plus insatisfaites de leur poids que les hommes
  • Peut-on repérer le poids idéal ?
  • Le sous-poids féminin particulièrement valorisé en France

  • Encadré 1 : l'indice de masse corporelle (IMC)

  • Encadré 2 :  l'Eurobaromètre 59.0