Lire ce numéroS'abonner en ligneLes cinquante ans du baby-boom

couverture_publication

Michel-Louis Lévy

Population et Sociétés

N°311, mars 1996, 1,50 €. n° ISSN 01847783

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre

Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

En mars 1946 fut organisé le premier recensement de la population de l'après-guerre. Ce fut aussi le mois d'une forte poussée de la natalité. Le nombre mensuel des naissances en France, qui était en moyenne avant-guerre et en 1945 un peu supérieur à 50 000, atteint 65 000 en janvier et février puis bondit à 78 000 en mars. Dans le numéro 2 (avril-juin 1946) de la toute jeune revue Population [1], on put lire le commentaire suivant : « Le nombre des naissances de 1946 marquera sur celui des années précédentes une augmentation considérable par suite du retour massif des prisonniers et déportés au milieu de l'année dernière : il semble qu'il doive atteindre 900 000. C'est là un chiffre qui n'a pas été observé depuis 1901. (...) Toutes choses égales d'ailleurs et si la [fécondité] demeurait notamment celle de 1945, (c'est-à-dire très au-dessus du niveau d'avant-guerre) le chiffre des naissances de 1947 s'établirait aux environs de 750 000. »
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

Les cinquante ans du baby-boom
  • Plus durable que prévu
  • A cinquante ans d'écart

Références

Introduction à la démographie