Lire ce numéroS'abonner en ligneLe passé difficile des jeunes sans domicile

couverture_publication

Maryse Marpsat, Jean-Marie Firdion, Monique Meron

Population et Sociétés

N°363, décembre 2000, 1,50 €. n° ISSN 01847783

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre


Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

Il n'est pas rare que les jeunes connaissent de façon temporaire des situations de précarité, notamment lorsqu'ils s'émancipent. Certaines de ces difficultés, comme le chômage ou la faiblesse des ressources, peuvent se reproduire d'une génération à l'autre, en particulier lorsque surviennent des événements tels que les ruptures familiales, le décès précoce des parents et, du côté du jeune, des démêlés avec la justice, une scolarité achevée sans diplôme ou avec une faible qualification [1]. Afin de mieux cerner l'origine des difficultés des jeunes se retrouvant sans domicile ou en situation précaire, l'Ined a entrepris une enquête à Paris et en banlieue proche (voir page 3).

Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

Le passé difficile des jeunes sans domicile

  • D'origine sociale modeste et peu diplômés
  • Déracinement géographique et culturel
  • Une relation familiale souvent perturbée
  • Le passé des plus âgés diffère de celui des plus jeunes
  • L'enquête de l'Ined auprès des jeunes sans domicile ou en situation précaire

Références

Actualité - Circoncision et sida : un débat en cours