Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/23160/519.jpg

L’adoption internationale dans le monde : les raisons du déclin

Population et Sociétés

519, février 2015

n° ISSN 0184 77 83

Dans le monde, il y a eu en 2013 trois fois moins d’adoptions internationales qu’en 2003. En outre, la plupart des mineurs adoptés internationaux sont désormais « à besoins spécifiques », c’est-à-dire relativement âgés, en fratrie, ou touchés par une  pathologie. On examine ici les causes et les conséquences des évolutions de l’adoption internationale ces dix dernières années en France et dans le monde.

Il y a dix ans on comptait environ 40 000 adoptions internationales de mineurs dans le monde, très concentrées dans quelques pays d’origine (Chine et Russie) et quelques pays d’accueil (en premier lieu les États-Unis). Entre 2004 et 2013, le nombre d’adoptions internationales de mineurs a chuté des deux tiers, en France comme dans le monde entier. La pénurie de mineurs adoptables est due au déclin du nombre de mineurs orphelins ou abandonnés et à l’essor des adoptions nationales dans les pays d’origine, mais aussi à diverses mesures politiques qui cherchent à contrôler plus strictement l’adoption pour éradiquer le trafic d’enfants. La pénurie de mineurs adoptables laisse à l’adoption internationale des mineurs qui sont pour la plupart « à besoins spécifiques ».

Sur le même thème