Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/23737/picto.population.societes.522.migrations.environnementales.fr.jpg

Les migrations environnementales sont-elles mesurables ?

Population et Sociétés

522, mai 2015

n° ISSN 0184 77 83

Au cours des dernières années, des événements extrêmes ont entraîné d’importants mouvements de population. La menace de catastrophes plus fréquentes et la perspective d’une élévation du niveau de la mer font craindre des migrations « environnementales » ou « climatiques ». Mais comme l’expliquent Jacques Véron et Valérie Golaz, est-on capable de les mesurer ?

Bien qu’il soit de plus en plus fréquemment question de migrations environnementales, il est souvent difficile d’identifier les changements environnementaux comme facteurs principaux de la migration.
Le changement climatique risque de rendre plus fréquentes et plus sévères les catastrophes « naturelles ». Même si la mobilité n’est qu’une des réponses possibles au changement climatique, d’autres relèvent du réaménagement des territoires exposés. Faire de la mobilité une stratégie pour les anticiper, nécessite de mieux connaître les mécanismes à l’oeuvre lorsque des populations se déplacent.

Du même auteur

Sur le même thème