Joëlle Gaymu répond à nos questions sur le nouveau Pôle Vieillesses et Vieillissements :

Décoration
Démographe, chercheuse à l'Ined, Joëlle Gaymu est coordonnatrice du Pôle Vieillesses et Vieillissements. Elle travaille sur tous les sujets touchant les conditions de vie des personnes âgées et le vieillissement démographique et a notamment coordonné deux grands projets européens sur le sujet.

Pourquoi un pôle Vieillesses et vieillissements à l’INED ?

L'idée de la création de ce pôle est née d'une volonté ancienne de partager les connaissances et l'expertise accumulées à l'INED sur ces thèmes, et du besoin plus récent, en lien avec les profondes réformes de la recherche, d'assurer une meilleure visibilité de la diversité de nos recherches sur ce thème. En effet, comme les vieillesses et les vieillissements, la recherche à l'INED sur ces sujets se décline au pluriel. Cette pluralité existe, tant dans les problématiques abordées que dans les méthodes d'analyse ou les champs géographiques étudiés.

Qui y participe ?

Une trentaine de chercheurs car la moitié des projets phares de l'ined abordent ces thèmes. Plus précisément, outre le suivi de la conjoncture démographique, 5 axes de recherche -mortalité, longévité ; santé, autonomie ; familles, relations intergénérationnelles ; ressources, logement ; inégalités de genre,- abordent les défis majeurs posés par le vieillissement démographique et ce, sous des angles et avec des méthodologies variés. Les projets reposent sur des analyses de parcours de vie, l'exploitation d'enquêtes en population et de registres ou encore d'enquêtes spécifiques. Ils privilégient les comparaisons internationales, tant en Europe que dans les pays du Sud. Certains sont l'occasion de débats méthodologiques (mortalité aux très grands âges, projections de population...) et la plupart apportent un éclairage reconnu sur les questions sociales au cœur des débats politiques actuels.

Quelles sont et seront les activités du pôle ?

Nous nous sommes tout d'abord attaché à la construction d'un mini-site. Diverses rubriques, qui seront régulièrement actualisées (nouveaux projets, recherches en cours, vient de paraître...), illustrent la place de l'INED dans ce champ de la recherche et visent à faciliter, notamment grâce à des onglets thématiques, l'accès du public à ces travaux. De plus, afin d'accroître la présence, tant à l'échelon national qu'international, des recherches réalisées à l'INED, le pôle effectuera un travail de veille sur les appels d'offre et les colloques. Il a également vocation de mise en commun d'outils pour la recherche (analyses bibliographiques, méthodes...). Par ce biais, il sera un lieu de mise à disposition d'informations pour la communauté des chercheurs travaillant sur ces thèmes. Enfin, le pôle se veut lieu de rencontres et d'activités communes. Présentation de recherches en cours, séminaires thématiques... viendront animer la vie du pôle. Des propositions d'organisation de séances dans des colloques, l'élaboration d'un ouvrage grand public... sont également dès à présent envisagées.
Mise à jour : 17 novembre 2011