Population et fécondité

Décoration

Lire le graphique

Pour chaque période, on dessine la fonction de répartition des pays selon leur fécondité. Les pays (ou les régions pour la Chine et l'Inde) ont été classés selon le nombre moyen d'enfants que les femmes mettent au monde. La courbe indique pour chaque niveau de fécondité la proportion de la population mondiale vivant dans un pays où la fécondité est inférieure à ce niveau. Par exemple, la courbe de la période 1950-1955 (en rouge) montre qu'à l'époque, 25 % de l'humanité vivait dans un pays où la fécondité était inférieure à 3,4 enfants en moyenne par femme, les 75 % restants vivant dans un pays où elle était supérieure à ce niveau.

La fécondité médiane a chuté de 5,4 à 2,1 enfants en cinquante ans

La ligne horizontale des 50 % représente la fécondité médiane, qui sépare la population mondiale en deux groupes de taille égale. Vers 1950, la fécondité médiane s'élevait à 5,4 enfants par femme ; en 2003, elle n'est plus que de 2,1 enfants par femme.
La ligne verticale correspond à 2,1 enfants en moyenne par femme : c'est le niveau de fécondité qui permet à terme le strict remplacement des générations. La proportion de la population du monde vivant dans un pays où la fécondité est inférieure à 2,1 enfants par femme est ainsi passée de 1 % en 1950-55 à 25 % en 1975-80 et 50 % en 2003.

 

Les sources

  • La majorité de l'humanité vit dans un pays où la fécondité est basse (Chris Wilson et Gilles Pison, Population & sociétés,n° 405, octobre 2004)
  • Fertility Below Replacement Level (Chris Wilson, 2001,Science 304 (n° 5668), p. 207-209)
  • Division de la population des Nations unies, World Population Prospects : the 2002 Revision
  • United States Census Bureau, International Data Base
Page :
1 2
Mise à jour : 28 décembre 2010