Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/22074/picto.population.societes.515.jpg

De l’Europe vers l’Afrique : Les migrations de retour au Sénégal et en RDC

Population et Sociétés

515, octobre 2014

n° ISSN 0184 77 83

En Europe, l’immigration africaine est souvent perçue comme définitive. Qu’en est-il réellement ? Les migrants ne retournent-ils vraiment dans leur pays d’origine que lorsqu’ils y sont encouragés ou contraints par les pouvoirs publics ? À partir des données du programme de recherches Migration entre l’Afrique et l’Europe (MAFE), Marie-Laurence Flahaux, Cris Beauchemin et Bruno Schoumaker analysent les facteurs de retour des migrants sénégalais et congolais qui ont migré en Europe.

Les enquêtes Migration entre l’Afrique et l’Europe (MAFE) révèlent une tendance à la baisse des migrations de retour en particulier en République démocratique du Congo (RD Congo). Les retours sont en grande majorité spontanés plutôt que forcés ou encouragés par les pays de destination. Seuls 16 % des migrants sénégalais et 15 % des Congolais ont déclaré être rentrés suite à des difficultés rencontrées en Europe, y compris en raison de « problèmes de papiers ». Les perspectives de réinsertion dans le pays d’origine jouent un rôle majeur dans les décisions de retour. Par ailleurs, les restrictions imposées à l’immigration par les pays européens ont tendance à réduire la propension au retour des migrants.

Du même auteur

Sur le même thème