COVID-19 : l’Ined poursuit son activité de recherche et maintient sa mission d’information des publics

26 Mars 2020

Le 16 mars dernier, alors que la France se préparait au confinement afin de lutter contre la propagation du COVID-19, la direction de l’Ined a pris toutes les dispositions permettant de protéger ses personnels et de mettre en place le plan de continuité d’activité (PCA) de l’institut dans les meilleures conditions possibles.

Notre priorité : protéger tous nos personnels

Dès le samedi 14 mars, la directrice de l’Ined, Magda Tomasini, a adressé un message à l’ensemble du personnel demandant à ce que chacun.e demeure à son domicile le lundi 16 mars, message relayé par tous les responsables d’unité de recherche, directeur.rice.s et chef.fe.s de service auprès de leurs équipes.  La cellule de crise de l’Ined s’est réunie le lundi 16 mars au matin pour prendre les dispositions organisationnelles selon les recommandations du MESRI et les adapter aux activités scientifiques de l’Ined. Le télétravail, déployé au printemps 2019 au sein de l’institut, a été étendu et tout a été mis en œuvre afin d’assurer les meilleures conditions possibles de travail à distance : mise à disposition de matériel informatique, d’accès à distance sécurisés, de logiciels… Les agents ne pouvant s’inscrire dans ce cadre ont bénéficié sur demande d’autorisations spéciales d’absence.

Les personnels se trouvant à l’étranger ont tous été rapatriés dans les jours qui ont suivi ainsi que la majorité des doctorants et des solutions d’hébergement leur ont été proposées afin de faciliter leur retour.

Tout en assurant les actions prioritaires du Plan de Continuité d’Activité (PCA) de l’Ined

Le plan de continuité de l’activité de l’Ined a été revu et mis en œuvre afin d’assurer les fonctions administratives et techniques prioritaires dans le contexte actuel et essentielles à la vie de l’établissement et de ses partenaires. Le paiement des salaires des personnels titulaires comme des contractuels, des gratifications de stage ainsi que le règlement des fournisseurs de l’institut figurent parmi les actions prioritaires, tout comme les opérations de gestion consécutives à l’annulation ou au report de missions, colloques et séminaires scientifiques et l’entretien des infrastructures informatiques. L’Ined poursuit aujourd’hui son activité à distance dans un cadre opérationnel adapté au contexte de la pandémie.

En revanche, certaines activités ont dû être repoussées. C’est le cas des épreuves des concours chercheurs et des collectes d’enquêtes en face à face ou d’enquêtes auprès des professionnels de santé.

Par ailleurs, l’information des journalistes est également assurée à distance. Toutes les demandes sont à adressées par courriel à l’adresse service-presse@ined.fr et seront traitées dans les 24 heures, comme habituellement.

Et en contribuant à la recherche sur l’impact du COVID-19 sur nos sociétés

Si les sciences de la population ne sont pas en première ligne pour identifier un traitement efficace contre le coronavirus COVID-19, elles n’en sont pas moins essentielles pour analyser et comprendre l’impact de cette pandémie sur les populations et leur organisation, en France et dans le monde.

Les taux de mortalité sont-ils comparables d’un pays à l’autre ? Les hommes et les femmes sont-ils exposés de la même manière au risque de létalité du virus ? Les mesures visant à rompre la chaîne de contamination sont-elles similaires et ont-elles les mêmes effets partout ? Comment s’organise la vie familiale pendant le confinement ?

Les chercheurs et ingénieurs de l’Ined se mobilisent dans des projets de recherche qui permettront de répondre à ces nombreuses questions. Ils travaillent dès à présent à la centralisation, l’harmonisation et l’analyse de données provenant du monde entier qui seront bientôt disponibles en ligne sur le site de l’institut. Ils adaptent des recherches en cours aux problématiques nouvelles que soulève le confinement.