Les labex

Labex iPOPs : Invidivus, Populations, Sociétés

Seul laboratoire d’excellence coordonné par un organisme de recherche, en partenariat avec quatre universités fondatrices et le Campus Condorcet, iPOPs (Individus, Populations, Sociétés) relie l’Ined aux laboratoires universitaires de démographie. Ce Labex mutualisé par heSam, qui occupe une place centrale dans la recherche et la formation en sciences de la population, entend également s’ouvrir aux mondes économique, social et politique. Le programme de formation doctorale et de recherche iPOPs s’articule autour de deux axes scientifiques: « Dynamiques familiales et vieillissement » et « Inégalités sociales, de genre et entre générations ». Ces thématiques se prêtent naturellement aux méthodes d’analyse démographique, mais intéressent aussi les champs économiques et sociaux. Le Labex iPOPs apporte son soutien à de grandes enquêtes, qui sont le support de la recherche en sciences de la population, comme l’enquête Erfi (Etude des relations familiales et intergénérationnelles, version française des enquêtes européennes GGS (Generations and Gender Surveys) du programme GGP. Avec le projet iPOPs, l’Ined développe aussi ses capacités de laboratoire d’accueil pour les thèses traitant des questions de population. L’Ined et ses partenaires se sont donné pour mission de consolider les liens entre les différents centres de formation, de soutenir les projets partenariaux des enseignant-e-s-chercheur-e-s, d’augmenter le nombre d’étudiant-e-s formé-e-s à la démographie et de valoriser et élargir les débouchés, notamment par des partenariats avec les acteurs économiques.

Labex OSE : Ouvrir la Science Economique

L’unité démographie économique de l’Ined participe au volet recherche du Labex OSE coordonné par PSE-Ecole d’économie de Paris. Ce Laboratoire d’excellence associe plusieurs centres et équipes de recherche qui veulent « ouvrir la science économique » aux autres sciences sociales. L’Ined codirige l’un des cinq axes thématiques d’OSE : « inégalités et économie publique ». Trois à quatre ateliers thématiques sont organisés chaque année pour dresser un état des lieux des recherches existantes et réfléchir aux moyens de repousser leurs frontières, grâce à de nouvelles approches, méthodes, données, etc. L’Ined est impliqué dans la coordination de deux de ces ateliers, « Inégalités géographiques et urbaines » et « économie démographique ». Le premier offre une opportunité de rencontres et d’échanges aux chercheurs européens spécialistes de l’économie géographique et urbaine, actuellement très dispersés géographiquement. Le second rassemble des chercheurs qui travaillent dans les différents domaines de l’analyse économique des enjeux démographiques (fécondité, longévité et migration).