Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19383/manuel.analyse.synthese.3.jpg

Démographie. Analyse et synthèse III

Collection : Manuels et Textes fondamentaux

2002, 478 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-2013-9

38,50 €

PREMIèRE PARTIE Santé, morbidité et causes de décès

Chapitre 40.
La santé, la maladie et la mort, C. GOURBIN et G. WUNSCH

Chapitre 41
Mesurer l’état de santé, C. SERMET et E. CAMBOIS

Chapitre 42. –
Les causes médicales de décès, F. MESLÉ

Chapitre 43. –
L’observation des causes de décès dans les pays en développement, V. FAUVEAU

Chapitre 44. –
Dépendance et indépendance entre causes de décès, G. WUNSCH

Chapitre 45. –
Méthodes de mesure et niveaux de la mortalité maternelle, J.A. FORTNEY

Chapitre 46. –
Les déterminants de la santé et de la mortalité infantiles, G. MASUY-STROOBANT

Chapitre 47
Relations entre morbidité et mortalité par cause, V. EGIDI et L. FROVA

DEUXIèME PARTIE Mortalité endogène et exogène

Chapitre 48
De la mortalité endogène aux limites de la vie, J. VALLIN et G. BERLINGUER

Chapitre 49
Les facteurs génétiques de la mortalité, L. SOLIANI et E. LUCCHETTI

Chapitre 50
Les facteurs environnementaux de la mortalité, F. SARTOR

Chapitre 51
Comportements, styles de vie et facteurs socioculturels de la mortalité, J. VALLIN, G. CASELLI et P. SURAULT

Chapitre 52
La réponse sanitaire, P. VINEIS

TROISIèME PARTIE La complexité des facteurs de la mortalité différentielle

Chapitre 53
Mortalité, sexe et genre, J. VALLIN

Chapitre 54
Les inégalités sociales devant la mort, T. VALKONEN

Chapitre 55
Les variations géographiques de la mortalité, G. CASELLI et J. VALLIN

QUATRIèME PARTIE Théories et schémas généraux d’explication


Chapitre 56
Théories et schémas explicatifs de la mortalité des enfants, G. MASUY-STROOBANT

Chapitre 57
La transition sanitaire : tendances et perspectives, F. MESLÉ et J. VALLIN

Après le volume I, consacré à « La dynamique des populations » et paru en 2001, et le volume II, « Les déterminants de la fécondité », ce volume III sur les déterminants de la mortalité poursuit l’analyse des facteurs de cette dynamique qui s’achèvera avec le volume IV sur les déterminants des migrations. La mort est par définition le terme d’une histoire de vie. Le plus souvent, elle sera ainsi la conséquence finale d’un processus plus ou moins long de dégradation des forces vitales. Pour cerner les facteurs de la mortalité, il faut donc s’efforcer de suivre ce processus qui conduit de la santé à la maladie et à la mort. C’est ce qui est fait ici dans une première partie consacrée à la santé, à la morbidité et aux causes de décès, en suivant ainsi, pour commencer, le processus dans son acception médicale. Mais le processus conduisant à la mort prend source de manière très diversifiée. On peut, certes, considérer que l’organisme humain est construit pour durer un temps limité et que chaque individu est biologiquement destiné à mourir une fois ce temps épuisé. L’heure de la mort peut cependant être avancée ou retardée, soit par des événements extérieurs soit par le comportement humain lui-même. La vie, et donc la mort, est en fait le résultat d’un équilibre subtil entre facteurs endogènes et exogènes, dont il est abondamment question dans la seconde partie.

L’individu, cependant, n’est pas seul face à son environnement, il est toujours partie d’un groupe dont les caractéristiques conditionnent à la fois son cadre de vie et son comportement. Il en découle un grande diversité de situations, tant entre les populations qu’entre les groupes ou sous-groupes composant chaque population. L’interprétation de ces différences est complexe. La troisième partie en traitera sous trois angles majeurs : différences entre sexes, entre catégories sociales, entre lieux de résidence. Cette diversité ne s’exprime pas que dans l’espace, elle s’inscrit aussi dans le temps. De la préhistoire à l’homme actuel, la donne épidémiologique a complètement changé. Les conditions de la survie des hommes ont évolué avec leur capacité à maîtriser la nature qui les entoure et notam-ment, après des millénaires de balbutiements, une révolution majeure a pris corps à partir du XVIIIe siècle. Des efforts ont été faits pour tenter de théoriser la dynamique des changements et la diversité des situations, ce dont rend compte la quatrième et dernière partie.Au-delà de ce troisième volume et du quatrième qui complètera le panorama des déterminants de l’évolution démographique, suivront un volume V, traitant de « La population dans le temps et dans l’espace », avec notamment une vue assez complète sur la diversité des situations géographiques, l’histoire du peuplement et les projections démographiques ; un volume VI, consacré aux « conséquences des changements démographiques » et un volume VII sur les « idées et politiques de population ». Enfin un dernier volume rassemblera un certain nombre de questions fondamentales sur les « sources d’observation et les méthodes auxiliaires de la démographie ». Il existe aujourd’hui une quantité impressionnante d’ouvrages didactiques sur l’analyse démographique et ses méthodes, sans parler des multiples publications spécialisées sur les différentes questions de population. En revanche, depuis la seconde guerre mondiale, alors que la démographie a beaucoup progressé, au point de changer de visage, peu d’efforts ont été faits pour offrir une vue synthétique complète de la discipline, de ses méthodes et de ses résultats. C’est pourquoi un travail de longue haleine a été entrepris à partir du milieu des années 1990, visant à rédiger un « traité » de démographie qui, bien qu’axé sur le noyau dur de la discipline, l’analyse des mécanismes qui participent à la dynamique des populations, prendra pleinement en compte aussi bien la recherche des déterminants biologiques, économiques et socioculturels que l’évaluation des conséquences économiques, sociales, politiques des évolution passées et le défi des changements à venir pour l’évolution de nos sociétés. Près d’une centaine d’auteurs ont été conviés à participer à ce vaste ouvrage, intitulé « Démographie : analyse et synthèse », qui comportera environ 120 chapitres rassemblés en 8 volumes et sera publié en trois langues : français, italien et anglais.

Du même auteur

Sur le même thème