Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/18708/picto.fr.population.societes.2013.504.normes.minceur.jpg

Les normes de minceur : une comparaison internationale

Population et Sociétés

504, octobre 2013

n° ISSN 01847783

La corpulence des femmes et des hommes varie fortement dans le monde. Les pratiques alimentaires et les activités physiques jouent un rôle important, mais les normes corporelles ont aussi une influence. Utilisant une enquête sociale internationale sur la corpulence idéale dans 13 pays de 4 continents, Delphine Robineau et Thibaut de Saint Pol analysent les variations des idéaux corporels entre pays.
La valorisation de la minceur est plus ou moins forte selon les pays, et peut s’imposer davantage à l’un ou l’autre sexe. On peut distinguer quatre groupes de pays : ceux majoritairement européens telle la France, où la pression de la minceur est plus forte sur les femmes que sur les hommes. Des pays comme l’Uruguay où la minceur est davantage un idéal pour les hommes, une corpulence plus élevée étant préférée pour les femmes. Des pays où la minceur est peu valorisée pour les deux sexes comme l’Irlande. Enfin, la Corée du Sud, où la pression de la minceur est très forte sur les hommes comme sur les femmes. Si en Corée du Sud la corpulence réelle et les idéaux sont proches, les situations sont très contrastées selon le sexe dans la plupart des pays.

Du même auteur

Sur le même thème