Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/25432/534.jpg

On ne meurt qu’une fois… mais de combien de causes ?

Population et Sociétés

534, juin 2016

Quand une personne meurt, le médecin qui signe le certificat de décès en indique la cause, et il en mentionne souvent plusieurs en décrivant leur enchaînement jusqu’au décès. Aline Désesquelles et ses collègues nous expliquent l’intérêt de ce type d’information pour étudier l’évolution  des causes de mortalité dans un pays, ainsi que les difficultés des comparaisons internationales en raison notamment des différences d’un pays à l’autre dans la façon de remplir les certificats.

L’analyse des causes de décès permet de mieux comprendre les évolutions de la mortalité. En France, les certificats de décès remplis par les médecins mentionnent en général plusieurs causes de décès : 2,4 en moyenne en 2011. Habituellement, une seule d’entre elles, la cause dite initiale, est prise en compte. Ceci conduit à sousestimerfortement la contribution de certaines maladies à la mortalité, par exemple les maladies endocriniennes. Il est utile de prendre en compte également ces causes dites associées, sachant qu’avec l’augmentation de l’espérance de vie, on meurt de plus en plus souvent d’une combinaison de causes et non d’une seule.

Du même auteur

Sur le même thème