Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/18968/341.jpg

Raisonner sur le vieillissement

Population et Sociétés

341, décembre 1998

n° ISSN 01847783

Pour télécharger l’article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l’avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre


Un élément essentiel du vieillissement contemporain est que les décès ont lieu de plus en plus souvent aux âges élevés : dans la dernière table de mortalité de l’INSEE [1], plus de deux décès masculins sur trois (68 %), près de six décès féminins sur sept (86 %) ont lieu après 70 ans. Soixante ans auparavant [2], les chiffres correspondants étaient 36 % et 50 %. Trente ans auparavant, ils étaient 54 % et 74 %. Cette concentration de l’âge au décès se traduit par la déformation de la « courbe des survivants », qui devient de plus en plus « rectangulaire », surtout pour le sexe féminin (graphique 1).

Du même auteur