Behnaz Khosravi

Post-Doctorant (UR10 Elfe – ANR Lectores)
behnaz.khosravi-hadjikhani@ined.fr +33 1 56 06 22 15 Page personnelle
Secrétariat : Meryem Zoubiri +33(0) 1 56 06 21 01

Domaine(s) de recherche

• Sociologie de la socialisation (pluralité des contextes de socialisation dans les conditions de rupture et de changements)
• Sociologie de l’éducation (Conditions de vie, littéracie et apprentissage de la lecture, éducation morale, civique et religieuse, construction sociale de la légitimité culturelle et politique en rapport avec le système scolaire)
• Sociologie de la culture (conflits, innovations et reproductions culturelles)
• Sociologie de la stratification sociale (construction et évolutions des entités collectives et la question d’identité).
• Sociologie politique (analyse des changements produits par les événements historiques sur les structures sociales et les trajectoires individuelles)
• Sociologie de l’islam et des faits religieux (sociologie de l’islam et sociologie des nouveaux mouvements religieux)


Thèse soutenue en novembre 2018, Université de Lyon, École Doctorale 483
Sous la direction de Bernard LAHIRE (professeur des universités, ENS de Lyon) et la codirection de Sara SHARIATI (maîtresse de conférences, Université de Téhéran),

Titre : La pluralité des formes culturelles légitimes en Iran : La distinction en question

Les autres membres de jury : Philipe Coulangeon (directeur de recherche de CNRS), Lilian Mathieu (directeur de recherche de CNRS), Fariba Adelkhah (directrice de recherche, Sciences Po CERI), Christian Bromberger (professeur émérite des universités, Université Aix-Marseille 2)

Résumé :
En parcourant l’histoire de la société iranienne tout au long de XXe siècle, on ne peut qu’être frappé par les transformations sociales, démographiques, politiques et économiques, brutaux et rapides. Partant de ce constat, cette thèse s’efforce de reconstruire la pluralité des formes culturelles légitimes résultant d’un état de crise et d’instabilité durable et structurelle (transformations structurelles dans les institutions socialisatrices, déclassements et reclassements multiples, absence de stabilisation ou d’imposition d’une culture légitime). L’analyse part d’une approche macrosociologique fondée, d’une part sur l’histoire des mutations rapides de la société iranienne pour retracer leurs impacts sur la stratification sociale, notamment la composition des classes dominantes de la société, et d’autre part sur un corpus de données statistiques à l’échelle nationale pour dessiner le schéma de l’espace social iranien où se positionnent différents groupes sociaux caractérisés par leurs capitaux économiques et scolaires, ainsi que par leurs goûts et pratiques culturelles ou leurs orientations religieuses et politiques. En seconde partie, cette thèse s’appuie sur une vingtaine d’entretiens avec des personnes appartenant aux classes dominantes, pour reconstruire leur trajectoire de vie, montrer leurs processus de socialisation au cours d’une histoire faite de ruptures, et mettre en lumière les conditions sociales de construction d’une pluralité des formes culturelles légitimes en Iran.
Mots clés : Iran, Culture légitime, Socialisation, Dispositions, Distinction, Trajectoire de vie, Sociologie historique, Classes dominantes

Quelques publications

Behnaz Khosravi, « Les "consommateurs spirituels" en Iran : Étude sociologique de deux groupes de "nouvelles spiritualités" à Téhéran », Archives de sciences sociales des religions, issue 189, Janvier-Mars 2020. DOI : 10.4000/assr.50237

Susan Bastani, Sara Shariati, Behnaz Khosravi, “Consumption of spiritual goods and developing cultural capital: An inquiry on the New Age spiritualities in Iran”, Journal of Social Sciences (Revue à comité de lecture, Université de Ferdowsi, Mashhad, Iran), Vol.15, N° 32. 2018 (Article en persan, publié avec une synthèse en anglais) DOI : 10.22067/jss.v15i1.22295

Susan Bastani, Sara Shariati, Behnaz Khosravi, “New religious behaviors: a case study of communities with psychological and mystical approaches”, Journal of social sciences letter (Nameh-ye olum-e ejtemai, revue à comité de lecture, Université de Téhéran), Printemps 2009, Vol. 17, N° 36, pp. 87- 123. https://jnoe.ut.ac.ir/article_20830_en.html

Sara Shariati, Susan Bastani, Behnaz Khosravi, « Societies in nostalgia of communities: a look at neo-spiritualism in Iran (based on two case studies of philosophical and psychological communities) », Cultural studies & Communications (revue à comité de lecture), spring 2007, Volume 3, Number 8, pp. 167-195 https://www.sid.ir/En/Journal/ViewPaper.aspx?ID=174736

Activités d’enseignement, autres fonctions, titres

Chercheuse associée au Centre Max Weber (UMR 5283)
Chargée d’enseignement, ENS de Lyon.