Tania Lejbowicz

Doctorante
tania.lejbowicz@ined.fr 01 56 06 21 42
Secrétariat : Neyssa Traoré +33 (0)1 56 06 20 89

Domaine(s) de recherche

Thèse en cours: Parcours féminins atypiques et violences sexuelles : quels liens entre les écarts aux normes de genre et les expériences de violences ?

Direction de thèse: Carole Brugeilles (Université Paris Nanterre, Cresppa-GTM) ; Mathieu Trachman (Ined, Iris/EHESS)

Résumé: En s’appuyant sur les données de l’enquête Violence et rapport de genre (Virage, Ined, 2015) cette thèse vise à comprendre les liens entre parcours conjugal et sexuel, identification sexuelle et violence sexuelle. Elle repose sur deux hypothèses principales : d’une part les trajectoires atypiques, construites à partir d'indicateurs d’écart aux normes conjugales et sexuelles, sont diverses mais permettent de construire des groupes selon les identifications, les pratiques sexuelles et les attirances des femmes, mais aussi d’autres variables comme l’âge ou la trajectoire sociale. D’autre part, les violences subies n’ont pas un effet univoque, c’est la succession des événements et de leurs contextes qui permet de comprendre leurs impacts et ses variations. L'objectif de cette recherche est d’identifier des parcours dans lesquels ces événements s’articulent de manière différente, leurs effets étant pour une part dépendants des significations que les individus donnent à la sexualité et à la violence. Elle a pour second objectif de proposer des outils statistiques pour traiter des violences de genre et des parcours atypiques.

Thèse de socio-démographie commencée en janvier 2018 à l’Université Paris Nanterre dans l’ED 396 « Économie, organisations, société » au sein du Cresppa-GTM.