La démographie historique à l'ère des big data

Ce projet de recherche regroupe l'ensemble des travaux de démographie historique, menés en collaboration, qui reposent sur la constitution et l'exploitation de bases de données nominatives, souvent couplées à des SIG-historiques (Systèmes d'information géographique) spécialement créés à l'échelle locale ou régionale. Il intègre également le projet NOE-EDHI -Numérisation, Océrisation, Exploitation : les Enquêtes de Démographie Historique de l’Ined) et le projet COMMUNE-HisDBD (COllaborative Micro Mapping of UNExploited Historical District-Boundary Data), qui intègrent la dimension nationale et requièrent chacun un haut niveau de technicité.

Il s'agit de reconsidérer la démographie historique (16e- début 20e s.) à l'aune des grandes bases de données qui se constituent actuellement et des outils et traitements qui en autorisent de multiples exploitations. De fructueux échanges interdisciplinaires (historiens, démographes, informaticiens, statisticiens, géomaticiens, généticiens, historiens-économistes) et internationaux, ont montré non seulement tout l'intérêt qu'il pouvait y avoir à croiser des données spatiales et variables socio-démographiques dans le temps long, mais aussi que les nouvelles techniques autorisaient désormais ces explorations à une échelle macro. La richesse (quelquefois encore "en friche") des enquêtes de démographie historique de l'Ined en fait une source essentielle pour nombre de travaux en cours ou à venir.

Ce projet s'appuie sur des données socio-démographiques déjà collectées (données des enquêtes Henry-Biraben ; bases de données généalogiques) ou à collecter; et sur des données géo-historiques (d'ores et déjà acquises) qu'il s'agit d'intégrer dans un Système d'information géographique (SIG)-historique à l'échelle nationale.

Participants