Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19618/couv.generationsarabes.gif

Générations arabes. L’alchimie du nombre.

2000, 352 pages

Papier

0,00 €
L’EXPLOSION DEMOGRAPHIQUE ET APRES

Le grand changement d’échelle
Le Caire entre deux époques
La prolificité arabe, ou la force d’une légende

LA MONDIALISATION DE L’ORDRE DOMESTIQUE

L a natalité, affaire d’Etat
L’évolution paradoxale de la famille
L’école et les formes élémentaires de l’inégalité

L’UTOPIE PANARABE ENTRE ENRACINEMENT ET MIGRATION

Nation et natalité en Palestine et en Israël
Le pétrole et le mirage du retour aux sources
La guerre du Golfe et le grand marché de la population


Trois cents millions d’Arabes se reconnaissent dans une même langue et partagent le sentiment de former un peuple. Leur poids numérique est sans précédent. Dans les territoires palestiniens et en Israël, les jeunes générations sont à présent majoritairement arabes, et l’alliance du nationalisme et du natalisme a créé un état de fait irréversible. Mais ailleurs l’explosion démographique est aujourd’hui révolue, et le système patriarcal qui la sous-tendait est en train de s’effriter. Jamais en effet les différences entre générations n’ont été aussi fortes. Chute de la natalité, affirmation de la famille restreinte, multiplication des migrations, explosion de l’école, tout cela remet en cause les relations entre les individus au sein du clan en même temps que les fondements du pouvoir politique. La génération d’hier, celle de l’état providence et du boom pétrolier, misait sur l’émigration vers la Péninsule arabique pour construire l’unité arabe. Les réformes économiques néo-libérales et les lendemains de la guerre du Golfe ont désenchanté ce rêve et laissé place aux lois de la mondialisation. Chiffres à l’appui, cet ouvrage montre l’ampleur des changements qu’ont connus les sociétés arabes en quelques générations.

Du même auteur