Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/30247/577.png

Les violences sexuelles envers les femmes immigrées d’Afrique subsaharienne après la migration en France

Population et Sociétés

577, mai 2020

Les violences sexuelles envers les femmes sont de mieux en mieux connues parce qu’elles font l’objet d’enquêtes et que la parole se libère. Celles subies par les femmes immigrées sont moins connues. S’appuyant sur l’enquête Parcours, Julie Pannetier et ses collègues nous décrivent les violences sexuelles envers les femmes originaires d’Afrique subsaharienne après leur arrivée en France et expliquent les facteurs qui les favorisent.

L’enquête Parcours réalisée en 2012-2013 dans des établissements de santé en Île-de-France permet d’étudier les violences sexuelles que les femmes immigrées originaires d’Afrique subsaharienne ont subies après leur migration et d’examiner le contexte social de leur survenue. L’insécurité résidentielle et administrative accroît ces violences sexuelles. Un tiers des femmes séropositives pour le VIH a été infecté après la migration, et rapporte quatre fois plus souvent avoir été victime de rapports sexuels forcés que les femmes non infectées.

Du même auteur

Sur le même thème