Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/29689/571.png

L’influence du tabac sur la mortalité en Europe

Population et Sociétés

571, novembre 2019

Le tabac est le principal facteur de risque de décès évitable en Europe, et sa part dans la mortalité totale y est particulièrement élevée en comparaison des autres régions du monde. Fanny Janssen analyse l’influence de la consommation de tabac sur les niveaux et tendances de la mortalité en Europe et examine en quoi les variations du tabagisme d’un pays européen à l’autre expliquent les différences de niveaux et de tendances de l’espérance de vie.

En Europe, l’épidémie de tabac a influé sur les niveaux et tendances de la mortalité, ainsi que sur les différences entre les sexes et entre les pays. En 2014, le tabac réduit l’espérance de vie des hommes de 2,7 ans en moyenne et celle des femmes de 1,0 an. Le tabac explique 28 % de l’écart d’espérance de vie entre les sexes. L’épidémie de tabac est la plus avancée dans le Nord-Ouest de l’Europe. L’effet du tabac y est en recul chez les hommes, mais n’a pas encore atteint son pic chez les femmes, et leurs mortalités dues au tabac sont proches. Sans le tabac, l’espérance de vie n’aurait pas stagné dans des pays comme le Danemark et les Pays-Bas chez les hommes dans les années 1950-1960, et chez les femmes dans les années 1980-1990. Elle aurait augmenté en général de façon plus importante, et les évolutions des hommes et des femmes auraient été plus proches.

Sur le même thème