@@src2@@

Quels prénoms les immigrés donnent-ils à leurs enfants en France ?

Population et Sociétés

565, avril 2019

Les prénoms donnés par les immigrés à leurs enfants, et ceux que reçoivent à la génération suivante leurs petits-enfants, sont-ils puisés dans le registre des prénoms des pays d’origine, ou sont-ils au contraire similaires à ceux donnés par la population majoritaire ? Analysant les données de l’enquête Trajectoires et Origines, Baptiste Coulmont et Patrick Simon montrent que cela dépend des pays et cultures d’origine.

A la suite d’une critique publiée dans HAL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03316741/file/Résumés_avec_liens.pdf , les auteurs ont apporté une réponse : https://archined.ined.fr/view/AXum2FtRkgKZhr-bmFLc et le comité de rédaction de la revue Population et Sociétés a été saisi et a rendu l’avis suivant : https://archined.ined.fr/view/AXubM4OekgKZhr-bmElS

La convergence entre population majoritaire et descendants d’immigrés ne se fait pas autour de prénoms typiquement « français », mais de prénoms internationaux auxquels tous et toutes peuvent s’identifier. Pour les enfants ou petits-enfants d’immigrés d’origines maghrébine, des prénoms arabo-musulmans continuent en partie à être donnés ainsi que de nouveaux prénoms (Yanis, Rayane ou Lina) perçus comme d’origine maghrébine par la population majoritaire.

  • Baptiste Coulmont

Patrick Simon

Recevoir l’avis de publication

Du même auteur

Sur le même thème