Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/27381/551.jpg

Pourquoi la fécondité augmente-t-elle à nouveau en Égypte ?

Population et Sociétés

551, janvier 2018

n° ISSN 0184 77 83

La fécondité a augmenté récemment dans plusieurs pays arabes. Ce changement est surprenant et contraire au modèle de la transition démographique. Est-il lié à un regain de religiosité dans ces pays ? Examinant le cas de l’Égypte où le retournement de fécondité est particulièrement marqué, Anne Goujon et Zakarya Al Zalak mettent en avant une autre explication : les difficultés d’accès à l’emploi que rencontrent les Égyptiennes, notamment les plus instruites.

En Égypte, la fécondité, après avoir lentement diminué jusqu’à 3 enfants par femme en moyenne au milieu des années 2000, a réaugmenté récemment jusqu’à 3,5 enfants. Les femmes se marient plus tôt et plus souvent. Elles deviennent aussi mères plus jeunes. Selon certains, la cause en serait une remontée de la religiosité. Une explication plus convaincante est que les Égyptiennes rencontrent des difficultés pour trouver un emploi, notamment les plus instruites. Face à un manque d’opportunités et à des conditions difficiles d’accès à l’emploi, elles ont probablement décidé de se marier et d’être mères plus tôt que les générations précédentes, mais sans souhaiter avoir plus d’enfants au total. Si tel est le cas, on devrait observer une baisse des naissances lorsqu’elles auront atteint le nombre souhaité.

Du même auteur

Sur le même thème