Valérie Golaz

Chargée de recherche
valerie.golaz@ined.fr 33 (0) 6 43 08 47 86 +33(0) 1 56 06 21 99
Secrétariat : Nicoleta-Adriana Banta 33(0) 1 56 06 21 57

Domaine(s) de recherche

Le coeur de mes recherches passées porte sur les transformations rapides que connaissent les pays d’Afrique de l’Est en termes de vulnérabilité, de stratégies des individus et des familles pour réussir et de politiques publiques à partir de trois entrées principales : la mobilité spatiale, la famille et l’accès aux ressources.

Mes travaux actuels portent sur la croissance démographique et ses relations avec les transformations de l'environnement. Je prends en compte dans une approche démographique, les dynamiques familiales et de mobilité sous-jacentes à la densification du peuplement,mais aussi, en m'inspirant d'autres sciences sociales, les jeux d'acteurs dans la relation population/environnement.
Je mobilise pour cela des sources de données variées, démographiques, spatiales, historiques.

Projets financés en cours
-2019-2022: ANR, Des marges aux normes. Regards croisés sur les transformations des liens familiaux en Afrique (Marges)
-2019-2022: ANR - FNS, projet Self-accomplishment and local moralities in East Africa (Salmea) https://salmea.hypotheses.org/
-2018-2020: Truman Institute Research Grant
-2016-2019: RISE-EU, Demography and Statistics in Africa (Demostaf)

Parole de chercheur-e

Valérie Golaz nous parle du Manuel pratique d’analyse multiniveau

Lire l’entretien

Quelques publications

Kakuba C., Nankinga O., Mushomi J. et Golaz V., (accepté), Analyse des métadonnées et des indicateurs relatifs aux enfants hors l’école et à l’(an)alphabétisme. Le cas de l’Ouganda, Rapport de recherche de l’ODSEF (Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone), Université Laval, Québec, 65p.https://www.odsef.fss.ulaval.ca/sites/odsef.fss.ulaval.ca/files/ouganda_2019_rapport_mpd.pdf

GASTINEAU B., GOLAZ V., DOS SANTOS S., 2018, Modes d’adaptation des sociétés rurales à la croissance démographique : les cas de Madagascar et du Kenya, Espace, Populations et Sociétés, 2018-3, numéro spécial Population, production et alimentation en Afrique subsaharienne mis en ligne le 30 janvier 2019. http://journals.openedition.org/eps/8210

GOLAZ V., SAJOUX M., 2018, Politiques publiques et vieillesses dans les Suds, Les Impromptus du LPED n°4, Marseille, Laboratoire Population Environnement Développement, 346p. http://www.lped.fr/les-impromptus-du-lped-4-politiques-publiques-et.html

MEDARD C., GOLAZ V., 2018, « Entwined values: protecting and subdividing land in Buganda », Critical African Studies, 10:1, p.47-66, doi: 10.1080/21681392.2018.1491802.

BRINGE A., GOLAZ V., 2017.- Manuel Pratique pour l’analyse multiniveau, Méthodes et savoirs n°9, Paris, INED, 118p.

GASTINEAU B., GOLAZ V. (coord.), 2017.- Etre jeune en Afrique rurale, Afrique contemporaine n°259.

GOLAZ V., WANDERA S.O., RUTAREMWA G., 2017, « Understanding the vulnerability of older adults: extent of and breaches in support systems in Uganda », Ageing and Society, 37 (1), p.63-89. DOI:10.1017/S0144686X15001051. Publié en-ligne le 17 septembre 2015.

Activités d’enseignement, autres fonctions, titres

Je dirige les thèses de:
2019- : Norah Kiereri, Aix-Marseille Université (codirection avec Yvan Droz, IhEID)
2019-: Lily Njuguna, Aix-Marseille Université
2019-: Faith Atuhumuze, Aix-Marseille Université (codirection avec Claire Médard, IRD)
2019-: Uacitissa Mandamule, Aix-Marseille Université (codirection avec Claire Médard, Aix-Marseille Université)
2019- : Tina Razafinimanana, Université Catholique de Madagascar (codirection avec frédérique Andriamaro, Université Catholique de Madagascar)


Enseignement:
Je suis chargée de cours à Aix-Marseille Université depuis 2013.
• 2013-… : Cours « Démographie : sources et analyse des données » (30h), M1 MASS de Aix Marseille Université, 2e semestre.
• 2018-2019: Cours « Démarche quantitative en SHS » (15h/45h), M1 MASS de Aix Marseille Université, 1er semestre.

Je suis responsable du partage de compétences avec les pays du Sud (voir https://pole-suds.site.ined.fr/) et coorganise des formations au Sud à l’attention de jeunes chercheurs.