Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/21505/document.travail.2014.209.projections.ageing.migrant.populations.jpg

Projections of Ageing Migrant populations in France: 2008-2028

Collection : Documents de travail

209, 2014, 19 pages

  1. Introduction
  2. Methodology
  3. Data
  4. Results
  5. Conclusion

Alors que la population des migrants vieillit, l’effet de rajeunissement démographique de la migration devient moins important que par le passé. Les projections de migrants âgés ont pour but de fournir des données pour les services sociaux et de santé qui vont se trouver confrontés à des populations linguistiquement et culturellement variées. Les migrants tendent à rentrer au pays moins souvent qu’ils ne le prévoyaient, mais la migration de retour reste la principale composante de la migration aux âges élevés. Cependant, les migrants vont de plus en plus faire des allers-retours, en raison de la facilité accrue et des coûts en baisse des transports. Par ailleurs, l’immigration aux âges élevés n’est pas négligeable, surtout pour les femmes : réunification familiale tardive, génération (les parents des migrants venant aider à la garde des enfants), etc. Ces flux tendent à rééquilibrer les rapports de masculinité des migrants - originellement surtout des hommes - venus de pays pourvoyeurs de main d’oeuvre. Cependant, le principal facteur du vieillissement des populations migrantes est leur structure par âge qui varie beaucoup selon l’origine, suivant l’histoire des migrations : migrations pré- et post-indépendance, migrations liées aux booms et crises économiques, etc. Les politiques migratoires, telles que « la fermeture des frontières » à la suite du premier choc pétrolier en 1974 et le développement de la réunification familiale qui suivit auront aussi un impact sur le vieillissement des populations migrantes.

Du même auteur

Sur le même thème