Rechercher une publication

Afficher plus de champs
@@src2@@

L’immigration dans les campagnes françaises : des effectifs limités mais des origines qui ne cessent de se diversifier

Population et Sociétés

591, juin 2021

Que représente aujourd’hui l’immigration dans les campagnes françaises ? Comment se répartit-elle sur le territoire national et quelles sont ses caractéristiques ? Exploitant les recensements de population, Julie Fromentin et Pierre Pistre examinent  comment la population immigrée a évolué dans les campagnes françaises depuis les années 1970, à la fois en nombre, en part de la population, et dans ses origines.

En France métropolitaine, les habitants immigrés ou étrangers représentent une faible part (respectivement 4,3 % et 2,5 %) mais constante de la population des campagnes depuis les années 1970. S’ils résident principalement dans les régions frontalières, dans l’Ouest de la France ou à proximité des grandes et moyennes agglomérations, leur répartition spatiale est de plus en plus homogène et concerne l’ensemble des campagnes. Les immigrés d’Europe du Sud, d’Europe de l’Ouest et du Nord, et du  Maghreb, sont les plus nombreux ; ils se différencient notamment par la taille des ménages dans lesquels ils vivent, plus petits pour les Européens. Mais d’autres groupes ont vu leurs effectifs augmenter et participent à la lente croissance des effectifs des immigrés et des étrangers, et à une diversification de leurs origines géographiques depuis au moins les années 1990.

Julie Fromentin

  • Pierre Pistre

Sur le même thème