Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/30670/582.png

Continuer à vivre sous le même toit après la séparation

Population et Sociétés

582, octobre 2020

Lorsqu’un couple se sépare, il arrive que les deux conjoints continuent à vivre sous le même toit un certain temps. Cette situation est-elle fréquente ? Combien de temps dure-t-elle ? Quelles en sont les raisons ? La présence d’enfants a-t-elle une influence ? La possession de biens en commun également ? Analysant les données de l’enquête EPIC, Wilfried Rault et Arnaud Régnier-Loilier nous renseignent sur une situation de cohabitation mal connue jusqu’ici.

Dans une séparation sur quatre, les ex-conjoints continuent à vivre sous le même toit après la rupture. Si ce type d’arrangement est souvent temporaire, il dure au moins un an pour un couple sur cinq qui en fait l’expérience. Vivre ensemble séparés est plus
fréquent quand on a des enfants et quand on possède des biens mobiliers ou immobiliers en commun. Le motif avancé le plus fréquent est d’ordre « pratique ou logistique, le temps de s’organiser » (70 %). « Pour les enfants » arrive ensuite (24 %) devant les raisons d’ordre « financier » (21 %).

Du même auteur

Sur le même thème