Rechercher une publication

Afficher plus de champs
@@src2@@

La majorité de l’humanité vit dans un pays où la fécondité est basse

Population et Sociétés

405, octobre 2004

L’un des paradoxes de la démographie mondiale est que la population continue à augmenter rapidement alors que la fécondité, le nombre moyen d’enfant qu’une femme met au monde, a considérablement baissé. Même les spécialistes ont de la peine à réaliser qu’elle est désormais inférieure à 2,1 enfants par femme dans beaucoup de pays en développement, qui ont, sur ce point, rejoint les pays industrialisés. Comment en est-on arrivé là, et quelles en seront les conséquences?

Du même auteur

Sur le même thème