Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/28820/562.png

Les maternités tardives : de plus en plus fréquentes dans les pays développés

Population et Sociétés

562, janvier 2019

Le retard des maternités est un mouvement de fond touchant tous les pays développés. Une de ses conséquences est la part croissante des naissances issues de mères de 40 ans ou plus. Éva Beaujouan et Tomáš Sobotka comparent la situation actuelle dans les différents pays, la replacent dans le cadre des évolutions historiques, et discutent des avantages et inconvénients d’avoir des enfants à un âge tardif. 

Les adultes ont leurs enfants de plus en plus tard depuis 1970, sous l’influence de la diffusion de l’enseignement supérieur, la participation croissante des femmes au marché du travail et l’évolution des comportements familiaux. La diffusion de la contraception moderne et un meilleur accès à l’avortement ont aussi joué un rôle en permettant aux femmes et aux couples de mieux planifier leurs naissances. En s’appuyant sur la Human Fertility Database, les auteurs décrivent l’augmentation de la fécondité à 40 ans ou plus dans les pays à faible fécondité d’Europe, d’Asie orientale, d’Amérique du Nord et d’Australie.

Du même auteur

Sur le même thème