Publication search

Display more fields
Population 1997, n°1
/fichier/s_rubrique/19793/picto.en.population.1997.n1.jpg

Population 1997, n°1

1997

Papier

20,00 €
  • Réaction d'une population hétérogène à une perturbation. Un modèle d'interprétation des évolutions de mortalité en Russie - Alexandre Avdeev, Alain Blum, Serge Zakharov, Evgenij Andreev
  • Les réponses des hommes valent-elles celles des femmes ? Une double collecte sur les questions génésiques et matrimoniales dans une population du Mali - Véronique Hertrich
  • L'estimation de la mortalité urbaine sous l'Ancien Régime : Aix-en-Provence et Toulouse en 1695 - Nathalie Ostroot
  • Le capital éducatif : une approche démographique - Pierre Villa

Les projections de population étrangère

  • Dix ans de perspectives de la population étrangère : une perspective - Hervé Le Bras
  • Une surprenante réécriture de l'histoire - Michèle Tribalat
  • La méthode de projection de la population étrangère utilisée par l'Insee en 1986 - Jean-Claude Labat, Joël Dekneudt
  • Chronique de l'immigration - Michèle Tribalat

Les populations d'origine étrangère en France métropolitaine

Notes et documents

  • La fécondité palestinienne des lendemains d'Intifada - Youssef Courbage
  • La récession démographique dans l'ex-URSS - Jean-Claude Chesnais

Bibliographie critique

I. Analyses critiques

  • Histoire de la contraception - Mc Laren (Angus)
  • La fin du travail - Rifkin (Jeremy)
  • Famille et société - Benoist de (Alain)

II. Comptes rendus

  • Theories of Migration - Cohen (Robin)
  • Geography and Migration - Robinson (Vaughan)
  • The Sociology of Migration - Cohen (Robin)
  • State of the Union. America in the 1990's - Farley (Reynolds)
  • Population in Asia - Sanderson (Warren C.), Tan (Jee-Pens)
  • Le catholicisme et la démographie. Église, population mondiale, contrôle des naissances - Valette (R.)
  • Vers le XXIe siècle : tendances socio-démographiques et enjeux politiques au Canada - Fédération canadienne de démographie
  • Epideliología del envejecimiento : une fase de la transición demográfica - Estudios demográficos y urbanos
  • Family structure and the timing of transitions from 70 to 103 years of age - Journal of Marriage and the Family
  • Continuity and Change - The Demographic Transition in Victorian England and Changes in English Kinship Networks

Réaction d'une population hétérogène à une perturbation
Un modèle d'interprétation des évolutions de mortalité en Russie
Alexandre Avdeev, Alain Blum, Serge Zakharov et Evgenij Andreev

La mortalité en Russie ces dix dernières années a intrigué, par la rapidité de son augmentation. Plusieurs travaux ont d'ores et déjà étudié ces dynamiques de façon approfondie. Cet article offre une interprétation nouvelle de ces dynamiques, qui complète celles qui ont pu être donné jusqu'alors. Il montre qu'il n'est pas possible d'examiner ces dynamiques sans prendre en compte les évolutions observées depuis les années 1960. Il interprète les récentes évolutions comme la somme d'un mécanisme de rattrapage qui a suivi la baisse rapide de la mortalité des années 1985, et la continuité de la dégradation entamée au début des années 1960. Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle tendance à une dégradation accélérée. Enfin, pour démontrer cela, les auteurs développent un modèle qui explique la rapidité des fluctuations par un modèle fondé sur des hypothèses de populations hétérogènes. Ils fournissent ainsi, au delà de l'analyse de la mortalité en Russie, une nouvelle contribution à la modélisation des conséquences de l'hétérogénéité sur les dynamiques de mortalité.
INED, Population n° 1, 1997 - page 7


Les réponses des hommes valent-elles celles des femmes ? Une double collecte sur les questions familiales en milieu rural au Mali
Véronique Hertrich

S'appuyant sur une double collecte biographique dans un village du Mali, cet article compare les déclarations des hommes et des femmes sur les mariages qui leur sont communs et les naissances qui en sont issues. Contrairement au schéma attendu, les hommes déclarent mieux les grossesses n'ayant pas abouti à une naissance vivante que leurs épouses, probablement en raison d'une occultation ou négligence des femmes à déclarer des événements qui s'affirment comme des échecs de fécondité. L'omission des enfants décédés en bas âge est en revanche plus forte de la part des hommes et les estimations de mortalité établis à partir de leurs histoires génésiques sous-estiment ainsi celles que permettent les données féminines. Par rapport à l'ensemble des naissances vivantes, la sous-déclaration des hommes est cependant très modeste et n'entrave pas l'obtention d'une mesure satisfaisante de la fécondité masculine. Du point de vue matrimonial, les déclarations masculines paraissent de meilleure qualité ; elles décrivent plus complètement les composantes du processus préalable à l'union, surtout sur la période ancienne ce qui tient probablement à leur implication plus importante dans la pratique matrimoniale. Les femmes, associées plus tardivement dans les procédures matrimoniales, en ont une connaissance plus partielle qui rend leurs déclarations moins satisfaisantes pour décrire les procédures matrimoniales et leur évolution. Ces résultats invitent à s'intéresser davantage aux biographies familiales des hommes.
INED, Population n° 1, 1997 - page 45

Révision des taux de mortalité sous l'Ancien Régime. Aix-en-Provence et Toulouse en 1695
Nathalie M. Ostroot

Quand les premières estimations de la mortalité urbaine ont été proposées pour la fin du XVIIe siècle, certains des taux étaient si faibles que l'on a immédiatement soupçonné un fort sous-enregistrement. Les études de l'Ined sur un échantillon de villages avaient montré que, dans de nombreux endroits, les décès étaient mal enregistrés, spécialement ceux des enfants. Pour les villes, les causes du déficit sont plus difficiles à établir. Le sous-enregistrement est, pour partie, réel, mais le problème majeur est notre impossibilité à retrouver tous les enregistrements de sépultures, qui pouvaient être effectuées en des endroits très divers au XVIIe siècle. Cet article rend compte des résultats d'une recherche approfondie pour identifier tous les registres de sépultures pouvant avoir répertorié des décès à Aix-en-Provence et Toulouse en 1695. On a ainsi découvert de nombreux registres ignorés des études antérieures, et les estimations de mortalité que l'on peut en déduire sont très comparables à celles considérées comme les plus fiables pour la mortalité urbaine de cette époque.
INED, Population n° 1, 1997 - page 63

Le capital éducatif. Une approche démographique
Pierre Villa

Nous calculons pour la France des séries temporelles de capital éducatif en utilisant le niveau d'éducation comme facteur discriminant de la qualité et de l'efficacité des différentes catégories de travail. La méthode est celle de l'inventaire permanent. Elle mobilise des données démographiques concernant la structure par âge et par sexe de la population et les taux d'activité, des données d'éducation ayant trait aux diplômes et à la durée des études et des données d'enquêtes concernant le lien entre les salaires et les niveaux d'éducation.
Cela nous permet de calculer plusieurs indicateurs du capital, de l'investissement et des déclassements en éducation : le stock de bacheliers dans la population de 15-65 ans, la structure par durée des études de la population active, le stock d'éducation en personnes X durée des études. La durée moyenne des études et la structure par niveau éducatif de la population active évoluent lentement et sont peu perturbés par les guerres, mais montrent deux ruptures vers 1960 (baby-boom) et 1980 (allongement des études au delà du secondaire). La réduction des inégalités devant l'éducation plafonne dans les années récentes. Les fluctuations de l'investissement éducatif ont des origines démographiques mais la tendance dépend de l'augmentation de l'éducation des femmes et de leur taux d'activité ainsi que de l'allongement de la durée des études au delà du secondaire dans l'après-guerre. INED, Population n° 1, 1997 - page 77

Les projections de population étrangère

Dix ans de perspectives de la population étrangère. Une perspective
Hervé Le Bras

Depuis une dizaine d'années, plusieurs projections de la population étrangère résidant en France ont vu le jour. Avec le recul du temps, il est possible de les comparer aux observations et aux estimations de cette même population étrangère qu'elles cherchaient à prévoir. On montrera que les désaccords ou les accords tiennent à la manière dont le code de la nationalité est pris en compte dans les projections. Par ce biais, les attentes implicites ou explicites des projecteurs se matérialisent dans leurs résultats. On verra aussi comment s'effectue à cette occasion le passage d'une conception démographique centrée sur l'« immigré » à une conception juridique centrée sur la « nationalité », et parfois à une conception biologique par la négation des possibilités d'acquisition de la nationalité française. On proposera pour finir un moyen simple d'effectuer des projections de population étrangère, de manière à dédramatiser la boite noire des calculs sur ordinateur.
INED, Population n° 1, 1997 - page 103

Retour sur les perspectives de population étrangère. Une surprenante réécriture de l'Histoire
Michèle Tribalat

Dans cet article l'auteur donne une autre vision de l'histoire des projections de populations étrangères des années 1980, qui diffère sensiblement de celle proposée par Hervé Le Bras. Ce dernier a dirigé, en 1979-1980, un travail pour le compte du Haut Comité de la Population qui constitue un exemple du genre de ce qu'il ne faut pas faire. Aux erreurs méthodologiques (retours d'étrangers en nombre absolu aboutissant à des populations négatives, définition restrictive de la nationalité au départ de la projection, puis extensive ensuite), s'ajoutaient des erreurs de calcul conduisant à des résultats erronés. Dans l'article qui précède, Hervé Le Bras utilise divers subterfuges pour réhabiliter ce travail dont il n'ose avouer qu'il était responsable. Le maquillage de ce mensonge originel le conduit à recourir une nouvelle fois à une conception biologisante de la population étrangère - pratique dont il se fait pourtant, en toute circonstance, le fervent pourfendeur.
INED, Population n° 1, 1997 - page 137