Publication search

Display more fields
/fichier/s_rubrique/19386/manuel.analyse.synthese.6.jpg

Démographie. Analyse et synthèse VI

Collection : Manuels and Textes fondamentaux

2004, 582 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-2016-0

46,00 €
Première partie

Conséquences des changements démographiques

79. – Évolution démographique et diversité génétique,

Robert Cliquet

80. – Allongement de la vie et état de santé de la population,

Jean-Marie Robine et Carol Jagger

80. – Tendances démographiques et rapports entre générations,

Antonio Golini

82. – Conséquences économiques, sociales et culturelles du vieillissement de la population, Jacques Légaré

83. Les conséquences économiques des migrations,

Manon Domingues Dos Santos

84. – Immigration et intégration dans les pays développés : un cadre conceptuel,

Victor Piché

85. – Croissance économique et croissance démographique,

Arnaud Dellis et Pierre Pestieau

86. – Population et développement,

Jean Coussy

87. – Les relations entre population et environnement,

Françoise Bartiaux et Jean-Pascal van Ypersele

Seconde partie

La population dans son espace social et biologique

88. – Du cycle de vie aux parcours et aux transitions biographiques,

Paolo De Sandre

89. – L’expérience de la mort : une approche démographique,

Alain Monnier et Sophie Pennec

90. – Démographie des ménages et de la famille : application aux pays en développement,

Marc Pilon

91. – Démographie des ménages et de la famille : application aux pays développés,

Nico Keilman

92. – La mobilité sociale, du passé au présent,

François Héran

93. – Genre et démographie,

Antonella Pinnelli

94. – Activité économique et comportements démographiques,

Giuseppe Gesano

95. – Démographie et ethnicité : une relation ambiguë,

Jean-Louis Rallu, Victor Piché et Patrick Simon

96. – Génétique et démographie,

Enzo Lucchetti et Lamberto Soliani


Il existe aujourd'hui une quantité impressionnante d'ouvrages didactiques sur l'analyse démographique et ses méthodes, sans parler des multiples publications spécialisées sur les différentes questions de population. En revanche, depuis la seconde guerre mondiale, alors que la démographie a beaucoup progressé, au point de changer de visage, peu d'efforts ont été faits pour offrir une vue synthétique complète de la discipline, de ses méthodes et de ses résultats. C’est pourquoi un travail de longue haleine a été entrepris à partir du milieu des années 1990, visant à rédiger un traité de démographie qui, bien qu’axé sur le noyau dur de la discipline (l'analyse des mécanismes qui participent à la dynamique des populations), prendra pleinement en compte aussi bien la recherche des déterminants biologiques, économiques et socioculturels que l'évaluation des conséquences économiques, sociales, politiques des évolution passées et le défi des changements à venir pour l’évolution de nos sociétés.

Plus de 120 auteurs ont été conviés à participer à ce vaste ouvrage, intitulé « Démographie : analyse et synthèse », qui comportera environ 140 chapitres rassemblés en 8 volumes et sera publié en trois langues : français, italien et anglais.

Après le volume I, consacré à « La dynamique des populations » et paru en 2001, les volumes II, « Les déterminants de la fécondité », III, « Les déterminants de la mortalité », et IV, « Les déterminants de la migration », parus en 2002-2003, ont fait le tour des facteurs biologiques, économiques, sociaux et politiques de cette dynamique, ouvrant la voie à une meilleure compréhension des ressorts de l’histoire et de la géographie du peuplement, ainsi qu’à une réflexion sur les perspectives d’évolution à venir, objet du volume V, paru en 2004.

Le volume VI vise maintenant à replacer la population et sa dynamique dans son espace biologique, socio-économique et culturel, élargissant ainsi la perspective dans deux directions : d’une part, une première série de neuf chapitres, consacrée aux conséquences des changements démographiques, d’autre part, une seconde partie explorant plus largement les interférences entre la dynamique des populations et différents autres aspects majeurs de la vie des populations et des sociétés humaines.

Il restait à traiter des conséquences du mouvement de la population. C’est ce qui est fait dans la première partie du volume VI, de façon, toutefois, assez différente. D’une part, l’exploration est plus succincte, moins ambitieuse, le rôle des démographes étant davantage de contribuer à la compréhension des phénomènes démographiques que de décrire la totalité des conséquences que les changements démographiques produisent dans de multiples domaines qui, chacun, relèvent d’autres disciplines. Certes les principaux domaines sur lesquels les changements démographiques ont une influence seront systématiquement abordés (la biologie et la santé, l’économique et le social, l’environnement), mais d’autres, en partie parce que le lien de cause à effet est moins clair, en partie parce qu’ils relèvent moins facilement d’approches quantitatives, resteront davantage dans l’ombre. Il fallait tracer une frontière raisonnable, ne privant pas le lecteur de l’essentiel mais ne l’égarant pas non plus dans un discours sur des thèmes trop lointains du cœur de notre problématique.

D’autre part, il ne s’agit plus ici de considérer l’un après l’autre les éléments du mouvement de la population mais plutôt d’examiner les conséquences combinées de leurs évolutions à travers les changements démographiques globaux qu’ils provoquent, tant en termes d’évolution de la taille de la population que de transformation de sa composition. On insistera certes au passage sur ce qui relève plutôt de la fécondité, de la mortalité ou des migrations, mais rarement isolément du reste.

Enfin, au fil des cinq volumes précédents et même de la première partie de celui-ci, nous ne nous sommes quasiment jamais départis du principe de base de l’analyse démographique : considérer une population comme un ensemble d’individus, qui, par le cours des événements qu’ils vivent durant leur vie, font évoluer l’ensemble en taille et en structure. On a vu que, si cette approche ouvre la voie à une bonne compréhension des phénomènes démographiques et de leurs déterminants, elle ne suffit pas pour saisir toutes les interférences entre démographie et société. C’est pourquoi, sans prétendre nullement à l’exhaustivité, la seconde partie de ce volume donnera un éclairage démographique à des aspects de la vie biologique, économique, sociale, culturelle des populations, qui transcendent la réduction de la population à une somme d’éléments individuels. L’individu, ainsi que les événements démographiques qu’il vit, sera d’abord lui-même replacé dans l’ensemble de son cycle de vie. Il sera alors question de familles et de ménages, de structures sociales, de genre, de catégories économiques, enfin de patrimoine génétique.

L’entreprise se poursuivra avec un volume VII sur les « Idées et politiques en matière de population ». Enfin, un huitième volume posera un certain nombre de questions fondamentales sur les « Sources d’observation et les méthodes auxiliaires de la démographie».


Same author

On the same topic