Publication search

Display more fields
/fichier/s_rubrique/19385/manuel.analyse.synthese.5.jpg

Démographie. Analyse et synthèse V

Collection : Manuels and Textes fondamentaux

2004, 468 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-2015-3

38,50 €
PREMIèRE PARTIE
L’histoire du peuplement humain

66. – L’histoire du peuplement humain des origines à nos jours,
Jean-Noël Biraben

67. – Le rôle majeur de la migration dans les processus démographiques,
David A. Coleman

68. – La transition démographique européenne : 1740-1940,
Jacques Vallin

69. – De la mondialisation de la transition au retour des incertitudes (1940-2000),
Jacques Vallin

DEUXIèME PARTIE
Géographie de la population, diversité des dynamiques démographiques

70. – La répartition des hommes à la surface de la planète,
Jean-Michel Decroly

71. – Dynamiques et diversités démographiques dans le monde,
Bruno Schoumaker, Dominique Tabutin et Michel Willems

TROISIèME PARTIE
L’avenir des populations : enjeux et projections démographiques pour demain

72. – Perspectives démographiques : historique de la méthode et méthodes actuelles,
Christine Wattelar

73. – Perspectives scolaires,
Marlène Lamy

74. – Hypothèses pour les prévisions de fécondité,
Luciano Ciucci et Piero Giorgi

75. – Projections de mortalité : hypothèses et méthodes,
Graziella Caselli

76. – Hypothèses pour les projections de migration,
Odo Barsotti et Alberto Bonaguidi

77. – Les projections de population mondiale des Nations unies,
Jacques Vallin et Graziella Caselli

78. – L’avenir de l’humanité à plus long terme : après la transition ?
Jacques Vallin et Graziella Caselli


Il existe aujourd’hui une quantité impressionnante d’ouvrages didactiques sur l’analyse démographique et ses méthodes, sans parler des multiples publications spécialisées sur les différentes questions de population. En revanche, depuis la Seconde Guerre mondiale, alors que la démographie a beaucoup progressé au point de changer de visage, peu d’efforts ont été faits pour offrir une vue synthétique complète de la discipline, de ses méthodes et de ses résultats. C’est pourquoi un travail de longue haleine a été entrepris à partir du milieu des années 1990, visant à rédiger un « traité » de démographie qui, bien qu’axé sur le noyau dur de la discipline, l’analyse des mécanismes qui participent à la dynamique des populations, prendra pleinement en compte aussi bien la recherche des déterminants biologiques, économiques et socioculturels que l’évaluation des conséquences économiques, sociales, politiques des évolutions passées et le défi des changements à venir pour l’évolution de nos sociétés.
Plus de 120 auteurs ont été conviés à participer à ce vaste ouvrage, intitulé « Démographie : analyse et synthèse », qui comportera environ 140 chapitres rassemblés en 8 volumes et sera publié en trois langues : français, italien et anglais.

Après le volume I, consacré à « La dynamique des populations » et paru en 2001, les volumes II, « Les déterminants de la fécondité », III, « Les déterminants de la mortalité », et IV, « Les déterminants de la migration », parus en 2002-2003, ont fait le tour des facteurs biologiques, économiques, sociaux et politiques de cette dynamique. Ont ainsi été jetées les bases nécessaires à une meilleure compréhension des ressorts de l’histoire et de la géographie du peuplement, ainsi qu’à une réflexion sur les perspectives d’évolution à venir, objet de ce volume V.
Ce nouveau volume s’ouvre donc par une première partie retraçant, en quatre chapitres, les grandes lignes de l’histoire du peuplement humain. Depuis que les premiers hominidae sont apparus sur Terre il y a deux ou trois millions d’années, l’histoire du peuplement de la planète a été, jusque vers le milieu du XVIIIe siècle, une très longue succession de phases de lente expansion entrecoupées de crises et de reculs. Une histoire où la balance des naissances et des décès ainsi que les possibilités de migrer vers de nouvelles terres ont lourdement pesé sur le destin de chaque groupe. à partir du XVIIIe siècle, cependant, la maîtrise sans précédent de l’homme sur ses propres conditions de survie a décuplé son rythme de croissance démographique jusqu’au moment où l’équilibre a pu être restauré, grâce à une maîtrise parallèle de la fécondité. D’abord limité à l’Europe, au XXe siècle, le phénomène a gagné le reste du monde avec une formidable accélération, bouleversant les équilibres de la planète. La fin, désormais attendue, de cette « transition démographique » n’est pas pour autant la fin des inquiétudes. Elle annonce au contraire la montée de nouvelles incertitudes.
D’une part, et c’est l’objet de la seconde partie, la diversité des situations n’a jamais été aussi grande à la surface de notre planète car, si les évolutions convergent, chaque population, chaque groupe, a une histoire propre dont les calendriers diffèrent et donnent, aujourd’hui, une situation extrêmement éclatée. D’autre part, comme il en sera discuté dans la troisième partie, si dans les années 1950, la théorie de la transition démographique a pu permettre de cerner assez clairement le devenir de la population mondiale à l’horizon de l’an 2000, la fin annoncée de ce processus est aussi la mort du paradigme qui nous a guidés et rien ne nous permet plus aujourd’hui de dire avec la moindre certitude quels seront d’ici la fin du siècle les contours de cette population. Paradoxalement, jamais la difficulté de prévoir les évolutions à l’échelle mondiale n’a été plus grande…

Au-delà de ce cinquième volume, l’entreprise se poursuivra par un volume VI, « Population et société » traitant, d’une part, des conséquences des changements démographiques et, de l’autre, de la population dans son contexte biologique, économique et social ; suivi d’un volume VII sur les « Idées et politiques en matière de population ». Enfin, un dernier volume rassemblera un certain nombre de questions fondamentales sur les « Sources d’observation et les méthodes auxiliaires de la démographie ».



Same author

On the same topic