L’étude Elfe se mobilise sur le Covid-19

Les familles de l’étude Elfe (Etude longitudinale française depuis l’enfance) sont sollicitées de manière exceptionnelle pour répondre à une enquête dans le cadre du programme SAPRIS (Santé, perception, pratiques, relations et inégalités sociales en population générale pendant la crise COVID-19).

Lancée par un groupe pluridisciplinaire de chercheurs et chercheuses, avec le soutien de l’Inserm et de Santé Publique France, cette enquête permettra de mieux comprendre les enjeux épidémiologiques et sociaux des mesures de prévention exceptionnelles mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19, et notamment du confinement.

Cette opération s’appuie sur cinq grandes cohortes nationales en population (Elfe, Epipage 2, Constances, Etude familiale E3N-E4N et NutriNet Santé). Les questionnaires adressés dans chacune de ces cohortes ont été préparés en étroite collaboration afin d’avoir un recueil homogène de données le plus large possible. Au total, ce sont plus de 200 000 participants qui seront contactés.

Plusieurs questionnaires d’environ trente minutes, répétés à quelques semaines d’intervalle, sont ainsi proposés aux parents des enfants de l’étude Elfe. Ces questionnaires portent principalement sur d’éventuels symptômes présentés par les enfants en lien avec le Coronavirus et leur prise en charge mais aussi sur les conditions de logement, la scolarité des enfants à domicile, les changements dans la vie professionnelle des parents, l’entente au sein de la famille, les mesures familiales ou individuelles de précaution et de confinement, et le comportement des enfants face à cette situation potentiellement anxiogène.

Il est important pour les pouvoirs publics de savoir comment les Français vivent la crise sanitaire et ses conséquences. Les résultats de cette enquête permettront notamment de comprendre comment les mesures sont acceptées par la population afin d’améliorer les stratégies de lutte contre l’épidémie.